11/04/2008

JO : la licence olympique loin des pratiques responsables

Alors que la flamme olympique parcours les 5 continents… la campagne internationale PlayFair 2008 est lancée.

 

 

Son objectif : faire pression sur l’industrie du sport, le Comité national olympique et les gouvernements pour que soient mieux respectés les droits des travailleurs chinois.

 

 

http://www.playfair2008.org/

 

 

Lancé en 2004 pour les JO d’Athènes, ce mouvement international poursuit le but de sensibiliser l’opinion publique, faire pression sur les marques de sport, parmi lesquelles figurent les sponsors officiels des JO et interpeller, une nouvelle fois, le Comité international olympique (CIO). Lequel reste sourd aux appels répétés des ONG, qui mettent en cause sa responsabilité à travers les contrats de sponsoring et de licences avec les marques représentant un marché de 74 milliards de dollars.

 

 

Beijing 2008 pourrait être en effet « l’olympiade la plus profitable de l’histoire ».  D’après certains rapports, Adidas aurait dépensé 80  à 100 millions de dollars pour obtenir son contrat de sponsoring pour les Jeux olympiques. Le CIO a au total souscrit des contrats avec 11 sponsors internationaux pour une période de quatre ans jusqu’à 2008, pour une valeur de 866 millions de dollars.
En miroir de ce marché considérable, les ONG membres de PlayFair2008 publient les résultats d’une enquête édifiante sur les conditions de travail chez quatre fournisseurs de grandes marques, dont bon nombre sont dotées de codes de conduite, et accrédités pour produire des articles sous la licence olympique. Menés au cours de l’hiver 2006/2007 (époque de fabrication des articles pour les JO), ces audits révèlent une situation bien plus catastrophique que les enquêtes diligentées par les entreprises occidentales elles-mêmes, y compris les plus avancées en la matière

11:48 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Commerce, Développement durable, Economie, Général, Monde, Politique, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.