17/08/2008

Constituante : possunt quia posse videntur

Rien n’est écrit, l’avenir de notre constitution est une page blanche qu’il ne faut pas laisser jaunir… par peur ou paresse.

 

Il faudra éviter crispation, rejet et négation.

 

Les vainqueurs seront ceux qui réussiront à conjuguer réalisme et désir.

18:29 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Euh... ça veut dire quoi déjà "Opposum qui a bossé à Winterthur" ?

:o)

Écrit par : Blondesen | 17/08/2008

C'est du Virgile dans l'Enéide (ils peuvent parce qu'ils ont la certitude qu'ils peuvent)

Écrit par : Charly Schwarz | 17/08/2008

Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles qu'on ne les entreprend pas mais parce qu'on ne les entreprend pas qu'elles sont difficiles!

Vous avez raison, les constituants devront considerer qu'ils ont une page blanche devant eux pour faire du bon travail.

Une Constitution n'est pas un patchwork mais un puissant courant qui lient les citoyens entre eux.

C'est tout l'enjeu de cet exercice et c'est toute la crainte que nous devons avoir de constater que des indecrottables du pouvoir sont en lice. Si ca continue Barde, Grobet, Lachat & Co seront en lice contre leurs arrieres petits enfants!

Comme dit l'excellent GOS sur un autre blog, pourquoi n'ont-ils rien fait lorsqu'ils etaient aux commandes?

La reponse est assez simple, ils n'en etaient pas capables!

Joli coup de pub avec la mise en scene du dernier inscrit!

Écrit par : jules | 18/08/2008

Vous avez raison de citer Virgile, il faudra en effet etre tres "virgilant"!

Écrit par : Elie | 18/08/2008

Plus récemment, dans la trilogie "Matrix", Morphée disait à Néo :
"On n'est pas le plus fort quand on le croit, mais quand on le sait".

Concernant la page blanche, je pense quand même qu'il ne faut pas réinventer la roue et commencer par lire ce qui existe en la matière...pour s'en inspirer...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 18/08/2008

Bonjour,

Vous avez raison, une page blanche va s'inscrire!

D'où l'intérêt de l'engagement des hommes et des femmes apolitiques, qui désirent oeuvrer pour écrire cette page blanche.

Des hommes et des femmes, qui ne seront pas obligées de suivre des codes, des lobies, des idées éculées.

Des hommes et des femmes qui auront le recul nécessaire, avec bon sens ,honnêteté et intégrité.

Écrit par : Anne-Marie Digny | 21/08/2008

Les commentaires sont fermés.