16/09/2008

Constitution ; une conception militante

Le mot « Constitution » pour définir le statut de l’Etat est utilisé à partir du 18ème siècle par les philosophes des Lumières qui préconisent de substituer une Constitution écrite aux coutumes souvent vagues et imprécises.

 

 

La Constitution écrite est donc un instrument de combat en faveur d’un Etat libéral et modéré.

 

 

La Constitution doit limiter les pouvoirs des dirigeants et préciser et développer les droits du citoyen.

 

Il faut veiller qu’elle ne soit pas qu’une barrière de papier contre l’arbitraire du pouvoir politique.

 

 

Une constitution moderne doit contrôler les constitutionalité des lois, elle est placée au somment de la hiérarchie des normes et veiller au respect des droits fondamentaux.

 

 

A cet effet la création d’une cour constitutionnelle s’impose !

 

07:03 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.