03/10/2008

Une démocratie représentative à bout de souffle

A Genève, la démocratie représentative semble à bout de souffle.

L’offre des partis politiques ne répond plus aux attentes de la population.

L’exemple le plus spectaculaire de cette crise est le nombre de liste proposé pour l’élection à la Constituante du 19 octobre, soit 18 listes représentant et plus de 500 candidats.

L’intérêt de cet événement se trouve tant dans la campagne elle-même que dans le résultat.

Pour la première fois une alchimie s’est réalisée entre une appropriation citoyenne d’un sujet complexe et d’une campagne politique de plusieurs forces partisanes.

C’est dans cette alchimie que pourra se construire une nouvelle offre politique tant désirée par la population genevoise, une nouvelle coopération (co-élaboration, codécision , et mise en ouvre commune) entre citoyens et forces politiques.

Et il semble bien que nous assisterons à une élection de rupture avec le système actuel qui n’apporte aucune possibilité de changement dont Genève a besoin.

23:39 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.