05/10/2008

Les décisions sont toujours prises dans l’intérêt de ceux qui les prennent

Le véritable enjeu pour nos futurs constituants sera d’élargir le pouvoir de décision en « continu » ; non pas de modifier l’organisation des pouvoirs entre ceux qui l’ont déjà, mais de donner des pouvoirs à ceux qui, aujourd’hui, en ont peu ou pas.

Alors que la souveraineté est censée appartenir au peuple, alors que l’ouverture du monde appelle une nouvelle forme de citoyenneté à l’échelle planétaire. La classe politique, dite partisane, monopolise l’exercice des responsabilités et de tout l’appareil institutionnel –politique et économique-, tend à personnaliser le pouvoir et à le concentrer entre quelques mains.

Le rejet du politique -auquel est associé, hélas, l’ensemble des politiques- traduit le refus d’un système qui ignore la revendication profonde d’une participation des citoyens à toutes les étapes de la prise de décision.

Faute de pouvoir s’investir, les citoyens se réfugient dans l’abstention.

Et peut-être un jour... dans la colère !

08:30 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Bravo Charly pour cette mise au point. Beaucoup d'éléments nous font penser à 1788... le très haut taux d'abstention cache mal un très grand malaise que les politiques en place méprisent. Ce divorce entre politique et citoyens est grave! C'est pourquoi je me suis lancée dans cette aventure meme si je ne pèse rien dans le rapport de force (car ça n'est pas le pouvoir d'emmerder qui m'intéresse alors que c'est ce profil qui réussit le mieux : étange!).

Bon dimanche à toi!

Candidate liste n°9

Écrit par : Micheline Pace | 05/10/2008

Excellent.

Écrit par : Mère | 06/10/2008

J'ai lu le livre publié par Mess. Ferrier et Dimier et c'est bien l'axe de leur réflexion.

Je crois surtout que se sont les seuls qui mettent la future constitution non pas la situation actuelle mais qui la projettent dans le futur en approchant la perspective du changement de civilisation qui va profondément modifier la société de demain.

C'est d'ailleurs, à ma connaissance, la seule liste qui se présente avec un projet formulé, autrement dit avec une réflexion de fond sur le fond et non pas des morceaux de patchwork fait de soie voisinant du nylon, autrement dit du mauvais goût parfait!

Merci à Charly pour son action qui est réellement apolitique puisque ouverte sur la société civile (terme qui perturbe la gauche qui ne sait plus ce qu'est la société puisqu'elle tourne en rond dans son bocal).

comme disait la série des années 70... Bye bye Charly!

Écrit par : Jacques V. | 06/10/2008

J'ai lu le livre publié par Mess. Ferrier et Dimier et c'est bien l'axe de leur réflexion.

Je crois surtout que se sont les seuls qui mettent la future constitution non pas la situation actuelle mais qui la projettent dans le futur en approchant la perspective du changement de civilisation qui va profondément modifier la société de demain.

C'est d'ailleurs, à ma connaissance, la seule liste qui se présente avec un projet formulé, autrement dit avec une réflexion de fond sur le fond et non pas des morceaux de patchwork fait de soie voisinant du nylon, autrement dit du mauvais goût parfait!

Merci à Charly pour son action qui est réellement apolitique puisque ouverte sur la société civile (terme qui perturbe la gauche qui ne sait plus ce qu'est la société puisqu'elle tourne en rond dans son bocal).

comme disait la série des années 70... Bye bye Charly!

Écrit par : Jacques V. | 06/10/2008

Les commentaires sont fermés.