Rejet de la politique « politicienne »

Plusieurs événements indiquent qu’une révolution de la légitimité se profil avec l’avènement d’une démocratie « impolitique ».

Ce point requiert une attention toute particulière.

Des données rassemblées dans quelques travaux de politique contemporaines en témoignent, notamment une étude menée au Etats-Unis : « Stealth Democracy » par Hibbing et Theiss-Morse qui souligne l’aversion des citoyens pour la politique, définie comme la sphère des affrontements partisans.

Les résultats de l’élection à la Constituante genevoise, ainsi que ses futures méthodes de travail seront le champ idéal pour réaliser une étude In-Situ.

Commentaires

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour M. Schwarz,

    tout d'abord ce fut un plaisir d'échanger avec vous aujourd'hui.

    A ce titre, permettez moi de vous souhaiter bonne chance pour cette élection.

    Bien à vous,

    Stéphane

Les commentaires sont fermés.