03/01/2009

Bienvenue dans le cinquième pouvoir

Sur Internet un cinquième pouvoir émerge, qui succède au quatrième pouvoir, celui des médias. Et avec lui, de nouvelles formes d'engagement citoyen.

Électeurs et consommateurs, Internet donne à chacun des droits d'expression inédits. C'est le cinquième pouvoir qui bouscule l'ordre établi.

L’Internet permet de donner une version alternative aux informations venues d'en haut. Les blogueurs sont partout: en Iran avec les dissidents, à Gaz avec les palestiniens ou dans les coulisses du monde du cinéma.

C'est l'appropriation d’Internet par le grand public qui bouscule toutes les institutions, et surtout leurs représentants.

Dans les blogs apparaissent de nouveaux leaders d'opinion, ce qui ne peut laisser les hommes politiques indifférents...

Les candidats aux élections sont obligés de goûter à la démocratie en temps réel, les médias ne sont plus les seuls à pouvoir informer et commenter Qui sortira gagnant de ce grand chambardement, porteur de multiples espérances ?

09:10 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Monde, Politique, Techno | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,
"Dans les blogs apparaissent de nouveaux leaders d'opinion, ce qui ne peut laisser les hommes politiques indifférents..."

Certes, on voit en période électorale, fleurir des blogs des politiques, qui se précipitent sur ce nouveau média. L'élection passée, ils disparaissent, sauf très rares exceptions. L'expression libre et le dialogue sur les blogs ne fait pas (encore) partie de la culture politique dans ce pays semble-t-il.

Voit-on réellement en Suisse apparaître des blogueurs (non politiciens) leaders d'opinion qui influenceraient réellement le cours de la politique suisse ? J'ai quelques doutes. Combien de responsables politiques lisent des blogs régulièrement, hors période électorale et sont eux-mêmes acteurs du web?

Il y a encore de la marge pour que le web et les nouvelles technologies jouent un rôle aussi important dans la politique suisse qu'aux Etats-Unis avec l'équipe Obama. Question de culture, de langues, de compétences et de moyens.

Écrit par : Tatage | 03/01/2009

@ Tatage,
Effectivement beaucoup de politiciens utilisent la blogosphère en période électorale, mais la politique est une activité de tous les jours. Les élections ne sont que la partie émergée.
Bien sûr le manque de compétence est un frein au développement du dialogue sur cet outil, mais au regard du développement de la présence de nos « politiciens » sur Facebook est encourageant.

Écrit par : Charly Schwarz | 04/01/2009

Les commentaires sont fermés.