26/01/2009

La consommation responsable, source d'emplois et d'activités nouvelles

 

Une tendance actuelle de la consommation est sans conteste la montée en puissance des préoccupations environnementales et sociales dans les comportements d'achat.

Pour répondre à la demande, de nouveaux modes de production et de commercialisation se mettent en place dans tous les secteurs économiques.

Il s'agit de concilier principes éthiques, normes environnementales, qualité du produit et réalité de terrain.

Les acteurs locaux devraient proposer un accompagnement en direction des porteurs de projets qui se lancent dans le secteur. Les formations doivent passer par les écoles de commerce qui intègreraient cette dimension à leur contenu.

Il est aussi possible d'aller voir du côté des masters développement durable ou encore du côté de l’économie sociale et solidaire.

La consommation responsable constitue un secteur économique propice à l'emploi et à la création d'activité.

23:15 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Développement durable, Economie, Formation, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Bon c'est quoi la consommation responsable pour vous?

Il est clair qu'on peut consommer de manière durable et responsable : le meilleur moyen est de consommer peu. De consommer local. D'acheter de seconde main ou en récupérant autant que possible, et finalement de n'acheter que des produits qui ont une longue durée de vie. Bref, c'est à l'inverse complet du modèle économique dominant.

Cela implique forcément de bouleverser le système et de démanteler une bonne partie de notre système industriel actuel qui ne sert majoritairement qu'à produire des biens inutiles, sous-utilisés, périssables, etc. Cela implique nécessairement de mettre à mal l'économie actuelle qui se base sur la surconsommation et le dérisoire.

Vous ne pouvez pas appeler à consommer VRAIMENT responsable et durable, à moins que ce ne soit qu'un surplus d'âme pour mettre une pastille verte sur des comportements fondamentalement insoutenables planétairement. En gros, je pars avec Easy Jet le week-end, je roule en bagnole en ville, je mange des tomates marocaines tout l'hiver, mais, à côté, en sus, pour faire "chic" (et pour faire plaisir à Charly Schwarz), je m'achète un lipstick "bio", "responsable", "éthique", "durable".

À quoi ça mène tout ça? La planète traverse une crise sans précédent dans son histoire. La biosphère elle-même est entrain de changer radicalement sous la pression des activités humaines et de la surconsommation qui est la conséquence du productivisme et du capitalisme. Comment voulez-vous faire quelque chose de "durable" ou "responsable" sans remettre fondamentalement en question les dogmes de notre économie??

Écrit par : Sandro Minimo | 27/01/2009

Cher Sandro,
Le Forum des métiers et de l'emploi dans l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) qui se tiendra à Villeurbanne les 27 et 28 février prochains, peut-être y trouverez-vous des réponses.

Au plaisir de vous y retrouver.

Écrit par : Charly Schwarz | 27/01/2009

Les commentaires sont fermés.