02/02/2009

L’éthique « en/des » affaires

L’emploi du mot « éthique » se développe abondamment ces deniers jours à traves les média…

Qu’est-ce l’éthique en/des affaires ?


L’éthique des affaires concerne l’activité des entreprises déclinée, par exemple, en codes d’éthiques mais aussi les représentations liées aux conséquences éthiques véhiculées par les outils de gestion (marketing et publicités à destination des enfants, comptabilité et qualité des comptes, etc.).

A ce titre d’ailleurs, il s’est développé toute une série d’analyses éthiques articulées avec les différentes disciplines des sciences de gestion et les instruments sur lesquels elles se fondent ou encore en liaison avec les actes de gestion des entreprises (éthique du marketing, éthique de la finance…).

Le développement de l’éthique des affaires pose donc différents problèmes, celui de la traduction de la terminologie américaine (qui est aussi une réinterprétation) et celui de son développement à la fois par mimétisme mais aussi en liaison avec la plus globale « évidence éthique ».

L’éthique des affaires repose sur un formalisme croissant de l’éthique de l’entreprise sur la base de documents éthiques dont le « code éthique » en est l’exemple privilégié.

Ce document est en effet devenu un document de référence avec la publication des « Federal Sentences Guidelines » (forme de code pénal applicable aux affaires) au début de la décennie 90 aux États-Unis qui module les peines suivant l’existence ou non d’un code d’éthique et l’existence ou non d’une animation autour de ce code d’éthique dans l’entreprise.

 

14:05 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Economie, Genève, Monde | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour !
"Quand une femme te parle de sa vertu et un homme d'affaires (ou un banquier) de son éthique, évite le second et cultive la première".

:o)

Écrit par : Blondesen | 02/02/2009

Ethique, transparence, rendre des comptes, cela vaut aussi pour la gouvernance politique notamment celle que le CF est en train de faire actuellement.

Écrit par : demain | 03/02/2009

Les commentaires sont fermés.