05/02/2009

Existe-t-il une énergie idéale ?

Existe-t-il un type d’énergie qui réponde à la fois aux impératifs environnementaux et aux logiques économiques ?


Un rapport confidentiel de la Banque Mondiale attribue en grande partie la responsabilité de la hausse des prix des denrées alimentaires, entre 2002 et 2008 aux agrocarburants.

Déforestation, monopolisation des terres arables, coût environnemental de production : l’envers du décor du « pétrole vert » noircit sérieusement le tableau….L’engouement les agrocarburants touche à sa fin.

 

Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique, le nucléaire devrait assurer 13% des  besoins mondiaux en électricité en 2030.

Un chiffre certes en baisse (il assurait 16% des besoins dans les années 80), mais qui dénote une dépendance à ce type d’énergie.

Pourtant, le prix de l’uranium a été multiplié par 15 entre 2001 et 2007, et les coûts élevés de construction, maintenance et démantèlement des centrales font craindre une répercussion sur les générations futures.

Elle divise les pays dont les politiques en la matière divergent. La France considère le nucléaire comme « plus que jamais une industrie d'avenir et une énergie indispensable », alors que l’Allemagne entame difficilement sa sortie du nucléaire.  

 

Refuser le nucléaire conduit parfois à des attitudes aberrantes.

Pour faire face à une forte augmentation de la demande énergétique, les Pays Bas ont fait le choix du charbon.

Selon Greenpeace, « cette technologie d'un autre âge est une véritable aberration en cette période de lutte contre les changements climatiques».  Le cas néerlandais n’est pas isolé, le géant énergétique allemand E.on prévoit en effet la construction d’une centrale à Anvers, et de deux autres en Allemagne.

Si tant est qu’il existe une énergie idéale pour préserver la planète, il faudra dépasser certaines idéologies.

20:45 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Monde, Nature, Techno | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Il existe plusieurs énergies idéales:
- les économies d'énergie, ce qui implique une décroissance de la population mondiale aussi rapide que possible (les Chinois eux au moins ont compris);
- la plupart des énergies renouvelables;
- le recyclage systématique.

De toutes les façons l'humanité brûlera toutes les énergies fossiles qu'elle pourra prélever: pétrole, gaz, puis charbon. Et uranium. La lutte contre les émissions de CO2 sont une gigantesque hypocrisie. C'est dans le meilleur des cas étaler dans le temps ces émissions.

Écrit par : Johann | 06/02/2009

Les commentaires sont fermés.