30/03/2009

Alliance CFF/SNCF pour une 3ème voie moins dépensière

Pourquoi ne pas revaloriser la voie de chemin de fer du pied du Jura ?

 

Il existe au pied du Jura entre Bellegarde et Divonne presque toutes les installations pour réaliser, dans le cadre d’un projet d’agglomération, une ligne ferroviaire afin de décharger le « trafic passager » en transit par la gare de Cornavin.

 

Cette revalorisation mise en relation avec le CEVA et l’extension de la ligne de tram entre le CERN et St-Genis permettrait de faciliter l’accès à cette grande de zone de développement comprise entre Balexert et les contreforts du Jura.

 

Cette réalisation facilitera l’accès à l’ouest de Genève aux personnes en provenance de l’Ain et de « Terre Sainte » sans transiter par le centre de Genève ou à défaut d’utiliser leurs véhicules privés.

 

Il suffit d’électrifier la ligne et de réaliser le petit tronçon de rail entre Divonne et Nyon,

 

Et si un éclair illumine nos autorités…

09:23 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, France, Genève, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Pourquoi pas, mais pour ce faire il faudrait que notre gouvernement change deux fois son fusil d'épaule:
- qu'il convienne que le CEVA est un tracé du XIXe siècle qui ne dessert pas correctement GVA (Genève Voltaire Aéroport), contrairement à une liaison rail-route par le lac,
- qu'il faut toutes affaires cessantes trouver un accord avec les CFF pour transférer la gare de la Praille à Colovrex, tête de pont de la traversée du lac, de la 2e ligne CFF Cointrin Suisse et de la liaison RER Cointrin Ferney Gex.
On en débat sur http://metropolegeneve.blog.tdg.ch
Bien à vous jfm

Écrit par : JF Mabut | 30/03/2009

Combien de fois nos édiles ont changé leurs fusils d’épaule c’est derniers mois ?
Pour faire des économies, ne seront-ils pas prêt de changer encore X fois ?

Écrit par : charly schwarz | 30/03/2009

Ne rêvons pas trop, quand même...

La ligne Bellegarde - Divonne est dans un piteux état. Même si quelques trains hebdomadaires évacuent les ordures du Pays de Gex pour l'incinérateur de Bellegarde, ils ne vont pas plus loin que Crozet. Le reste de la ligne est à l'abandon pur et simple depuis 1980 (gares transformées, rails déposés, ballast en voie de disparition), quand elle n'a pas été carrément supprimée par endroits. Le tronçon entre Divonne et Nyon a été supprimé en 1962 lorsque l'autoroute Lausanne - Genève a été construite car il aurait alors fallu construire un pont pour faire passer le rail par-dessus.

Je doute que le tracé de la ligne permette une utilisation soutenue car elle est monovoie, n'a jamais été électrifiée (gabarit des 2 tunnels de la ligne), est extrêmement sinueuse autour du mont Mussy et présente une assez forte pente en approchant de la jonction avec la ligne Genève - Bellegarde. De plus, son orientation est-ouest ne dessert que très peu Genève (cette ligne permettait surtout la desserte du PdG avec correspondance à Bellegarde). Une jonction de cette ligne avec le réseau CEVA la rendrait beaucoup plus attractive pour les déplacements, soit entre St-Genis et Satigny (doublon avec le tram ?), soit entre Gex, Ferney et Genève. Vu son coût, un tel projet n'est pas prêt de voir le jour...

La priorité devrait plutôt aller à la modernisation du réseau de la Haute-Savoie dans le prolongement du CEVA, notamment le doublement des tronçons Evian - St-Julien et Annemasse - St-Gervais. 138 millions d'euros ont été mis sur la table coté français pour ce projet mais je doute que cela suffise encore vraiment.

Écrit par : Miskatonic | 30/03/2009

Je me permet de rajouter que ce serait un très beau projet mais non réalisable pur l'instant comme cité dans les précédents commentaires. Toutefois je me permet de souligner que l'électrification de la ligne n'est pas une obligation pour la remise en route de la ligne. En effet, depuis quelques années de nouveaux TER nommé AGC hybride se multiplient sur les lignes francaises. Leur avantage est qu'il utilise aussi bien les lignes électrifiés que les anciennes lignes non électrifiés qui du coup sont remises en service, et cela aussi bien dans les régions peu peuplées francaises que dans toute région.
Cependant l'état du réseau ne permettra jamais cette remise en service surtout quand les cars qui remplacent les trains sur ce troncon ne sont que peu fréquentés.

Écrit par : riviereor | 25/04/2009

Le coût d'une électrification de la voie est bien moindre comparé à celui de sa remise en état complète (un site avec quelques photos pour se rendre compte : http://plm1950.msts.free.fr/CheminsDeFer71/LigneBellegardeDivonne/LigneBellegardeDivonne1000.htm). Il est vrai qu'ailleurs, avec des moyens conséquents, les RFF mettent le paquet sur la ligne des Carpates (http://www.ligneduhautbugey.fr/ On peut suivre l'avance des travaux avec une palette de clichés. Certains sites sont absolument magnifiques...) donc, avec de la volonté (et du flouze), rien d'impossible !

L'orientation de la ligne dans son tracé actuel n'offre que peu d'avantage par rapport à Genève (et je ne vois pas trop ce que le rétablissement de la connection ferroviaire avec Nyon apporterait de plus), hélas. Sauf s'il y a connection plus directe avec le réseau CFF. Un RER, genre Cornavin - Nations - Grand-Saconnex - Aéroport - Ferney-Voltaire - Ornex - Segny - Cessy - Gex où on retrouverait notre fameuse ligne... Très cher (pour les français, moins pour Genève) mais c'est sûr, ça aurait de la gueule ! Baisse astronomique du trafic routier garantie !

Bien le bonjour à vous !

Écrit par : Miskatonic | 30/04/2009

Les commentaires sont fermés.