31/03/2009

Démocratie et népotisme

Quel parent n’a-t-il pas rêvé de confier la continuation de son entreprise/son œuvre à son enfant ?

Ce qui est évident pour un boulanger, un menuisier ou une avocate est un abus de pouvoir au sein d’une entreprise publique ou assimilée.

Cet abus d'influence et d'autorité, le népotisme, génère des injustices en écartant "ceux qui ne sont pas de la famille" peut s'apparenter à des pratiques mafieuses.

Historiquement, le népotisme est une forme de favoritisme qui régnait au Vatican, (Urbain VIII éleva trois de ses neveux au rang de cardinal), consistant pour le pape à attribuer des titres à ses neveux, d'où l'origine du mot.

Aujourd’hui, le népotisme désigne une pratique qui, pour un responsable, consiste à distribuer un emploi à un membre de sa famille, plutôt qu'a une personne plus compétente.

Si au niveau mondial les exemples ne manquent pas (fils Bush, épouse Ceauşescu, fils El-Assad, frère Castro, compagne  ou fils Sarkozy).

Qu’en est-il chez nous ? Dans les entreprises publiques ou parapubliques, administrations et partis politiques.

17:30 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

A la téloche, c'est fastoche, même pour les cloches si elles sont fils ou filles de...

Écrit par : Le Concombre Masqué | 31/03/2009

Même en Ville de Genève entre l'adminsitration et ses entités parapubliques.

Écrit par : charly schwarz | 02/04/2009

Les commentaires sont fermés.