11/04/2009

Une société suisse espionnait Greenpeace

espionnage.jpgLe Canard Enchaîné avait mentionné l'existence d'un contrat visant à faire espionner en 2006 le porte-parole de l'association « Sortir du nucléaire », Stéphane Lhomme, via une société basée à Lausanne, Securewyse.

EDF a annoncé, vendredi 10 avril, qu'elle avait relevé de leurs fonctions deux hauts responsables de la sécurité du groupe, Pascal Durieux (ancien membre des forces spéciales, puis de la DGSE de 1989 à 1999) et Pierre François (numéro deux de la sécurité d'EDF), à titre "provisoire" et par "mesure de précaution" dans le cadre de l'enquête judiciaire pour espionnage présumé de l'association écologiste Greenpeace.

Après Protectas et Nestlé… Une nouvelle affaire d'espionnage qui met en causse la Suisse...

 

10:28 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, France, Général, Monde, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.