14/04/2009

Du lever au coucher, nous sommes tous soumis à un traçage

images.jpgD’abord un traçage dans l’espace à travers le développement des systèmes de biométrie, de vidéosurveillance ou de géo-localisation (téléphones mobiles). Ensuite un traçage dans le temps que permettent les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux sur internet.

Le premier met en cause la liberté d’aller et venir

Le second met en cause la liberté de pensée et d’expression…par exemple des déclarations exhumées dans des moteurs de recherche qui vous obligent de justifier à 40 ans ce que vous avez dit à 20.

Il faudrait aussi mieux réglementer la vidéosurveillance et que son régime juridique soit clarifié au plus vite.

Le préambule de notre nouvelle Constitution devrait garantir la protection des données personnelles à un moment où se généralisent les systèmes de traçage informatique des individus.

Y inscrire un nouveau droit constitutionnel : le droit à " l'autodétermination informationnelle ", c'est-à-dire le droit pour chaque individu de décider lui-même de la communication et de l'emploi des informations le concernant.

18:03 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Suisse, Techno | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Drôle !

De la part d'un pro vote par Internet...

Écrit par : Eastwood | 15/04/2009

Etre drôle, un privilège donné à l’Homme

Écrit par : Charly Schwarz | 15/04/2009

Ce n'est pas forcement un "privilege" quand c'est involontaire.

Écrit par : Eastwood | 16/04/2009

Il ne faut pas mélanger développement et contrôle démocratique
Mais, l’Homme est plein de ses contradictions…

Écrit par : Charly Schwarz | 16/04/2009

Les commentaires sont fermés.