01/05/2009

L’Espéranto ne sera pas la langue officielle du canton de Genève

images.jpg

L’Espéranto ne sera pas la langue officielle du canton de Genève, ainsi en ont décidé nos Constituants/es en adoptant l’article premier du projet de nouvelle Constitution pour Genève…

Art.1 Le français est la langue officielle de la République et Canton de Genève.

Je vois que les choses sérieuse commencent à faire débat et j'espère que pour l'adoption de l’article 2, soit notre écusson, nos chers/ères Constituants/es auront surement recours à un expert…

On ne sait pas encore si une modification a été demandée!

Pour rappel :

 


La définition actuelle de l'écusson est : "parti au premier d'or à la demi-aigle éployée de sable, mouvant du trait du parti, couronnée, becquée, languée, membrée et armée de gueules, au second de gueules, à la clé d'or en pal contournée".

Cela signifie que la moitié gauche de l'écusson porte une demi-aigle noire sur fond d'or avec la patte, les griffes, le bec et la langue rouge, tandis que l'autre moitié porte une clé d'or verticale, la poignée en bas et le panneton tourné sur l'extérieur, sur fond rouge.

Cet écusson est surmonté d'un soleil d'or portant les lettres grecques ΙΗΣ et la devise de Genève, jointe à l'écu est 'Post tenebras lux'.

Le sens de cette armoirie indique la réunion de l'Empire romain germanique et de l'Evêché.

Les lettres ΙΗΣ étaient à l'origine des lettres latines IHS, ce sont les initiales usuelles de 'IESUS HOMINUM SALVATOR', ce qui signifie 'jésus sauveur des hommes'.

La devise 'Post tenebras lux', anciennement 'Post tenebras spero lucem' signifie : 'après les ténèbres, j'espère la lumière', c'est-à-dire 'après l'adversité, j'espère des temps meilleurs'.

Que nous puisons vous croire !

09:22 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Charly,

j'espérais que le premier article de la nouvelle Constitution serait la reprise de l'ancien Article 1 qui stipule :

Art. 1 Souveraineté
1 La République de Genève forme un des cantons souverains de la Confédération suisse.
2 La souveraineté réside dans le peuple; tous les pouvoirs politiques et toutes les fonctions publiques ne sont qu’une délégation de sa suprême autorité.
3 Le peuple se compose de l’ensemble des citoyens.
4 La forme du gouvernement est une démocratie représentative.

Avant tout autre préambule, réinscrire la démocratie telle que nous la vivons me semblerait essentiel... mais je ne suis pas Constituant... mais ils et elles devraient y réfléchir.

Bien à vous Charly,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 01/05/2009

Quelles sont les sources de cette surprenante information ?

L'arrière-salle de quel bistrot ?

Écrit par : j.nizard | 01/05/2009

En effet, un bon blog ose donner ses sources. C'est le b.a. ba de la crédibilité, non?

Écrit par : jf Mabut | 01/05/2009

Nul doute que M. Schwarz, qui est un homme honnête, va nous donner les sources de ses affirmations.

À défaut, il passerait pour un vil affabulateur.

Écrit par : j.nizard | 01/05/2009

Difficile de répondre à des interpellations anonymes…

Et permettez-moi de citer l’article 7 des devoirs et droits des journalistes que Monsieur Mabut doit connaitre :
> ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement.

Écrit par : Charly Schwarz | 01/05/2009

Je suis content de lire que l’espéranto ne sera pas la (première) langue officielle du canton de Genève. En fait, la langue internationale n'est pas là pour ça. Le but de l'espéranto est de faciliter la communication entre les peuples. L'espéranto est proposé comme première langue étrangère, à utiliser dans la communication avec des personnes d'autres pays et d'autres cultures.

http://www.claude-piron.ch/medias.html

Écrit par : Stefano | 22/06/2009

MM. Schwarz et Stefano,
Je trouve cette idée d'espéranto langue officielle d'un canton suisse intéressante.
Bien évidemment, elle ne doit pas être la première, mais puisqu'elle est "proposée comme première langue étrangère à utiliser ...avec des personnes ...d'autres cultures", je la verrais bien utilisée pour la communication entre le canton de Genève et celui de Zurich par exemple, puisque là-bas leur langue officielle doit être l'allemand ou l'alémanique ...ils pourraient aussi "proposer l'espéranto comme première langue étrangère à utiliser ...avec des personnes ...d'autres cultures" ...donc avec le canton de Genève, quel beau symbole de tolérance sans soumission d'un Peuple à un autre !
Ainsi la muette Union européenne voisine verrait un exemple de plus dans le bon-sens helvétique, qui lui servirait ainsi de modèle plus adéquat que le belge (où le sujet des langues fait des morts !) ou que le français (où toutes les langues ont dû s'incliner ...à en mourir ! devant la suprématie du français).
Js.

Écrit par : Jorgos | 22/06/2009

Les commentaires sont fermés.