23/05/2009

Bénévoles, la pénurie menacerait-elle ?

images.jpg 

La particularité de la vie associative est de faire appel à des bénévoles, que ce soit pour organiser et mettre en œuvre ses activités mais aussi pour l'administrer.

La Suisse compterait près d’un million de bénévoles, accomplissant en moyenne 14 heures par mois, un chiffre en stagnation alors que le nombre d'associations ne fait lui que croître.

La pénurie menacerait-elle ?

Beaucoup de structures peinent à trouver chaussures à leur pied. Dénicher un président, un trésorier, relève de l'exploit. Le manque est en effet particulièrement criant lorsque l'on recherche des bénévoles disponibles au moins quatre heures chaque semaine...

Reste que la désaffection relative pour l'engagement associatif, qui s’inscrirait dans un contexte de mobilisation "zapping", n'est pas seulement le fait des bénévoles.

Les associations se font aussi plus exigeantes. Elles cherchent des compétences. Mais ces exigences en hausses sont-elles accompagnées de mesures concrètes pour satisfaire le besoin d'engagement des bénévoles ?

L'investissement désintéressé est aussi une ressource qui se manage.

Mais rendre le bénévolat attractif c'est surtout associer étroitement les bénévoles au projet de l'association et cela reste, encore plus que le recrutement, la première difficulté des responsables associatifs.

 

06:55 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Tout a fait d'acc avec vous charly.

Soit les associations paient leurs bénévoles...donc on arrive dans une relation employeurs, employés.

Soit les résponsables d'associations lâchent le pouvoir suprême et donne la parole a ceux qui sont à l'origine de tous projets...les bénévoles.

Surtout que certains résponsables d'associations ce rénumèrent un salaire avec les subventions qu'ils touchent.

Il est temps de rendre la parole aux bénévoles sinon ils disparaitrons...

Écrit par : sarah | 24/05/2009

Oui, Oui!
Etre bénévole offre beaucoup d'avantages : se faire des amis avec qui on partage des intérêts et des activités, obtenir un certificat de bénévolat pour ses futurs employeurs, garder la bonne humeur lors d'un chômage, et surtout apprendre de nouvelles compétences, en enseigner aux plus jeunes, apprendre à coordonner des activités et des personnes,suivre des formations parfois gratuites pour les membres, participer pleinement à un événement, siéger au Comité, et contribuer ainsi aux décisions stratégiques, si on choisit d'être Trésorier ....

Écrit par : Delia Mamon à Graines de Paix | 26/05/2009

Les commentaires sont fermés.