30/06/2009

La fin du capitalisme de casino

casino.jpg

Avec la condamnation de Bernard Madoff à 150 ans de prison, un juge fédéral met fin à une époque de dérégulation financière néoconservatrice initiée par Ronald Reagan et Margareth Thatcher et conclue sous l’ère Bush.

La responsabilité pénal d’un délit est toujours dévolue à une personne, jamais à un contexte ou à une circonstance. Mais c’est bien le contexte qui a favorisé les pratiques délictueuses de Bernard Madoff.

La responsabilité politique est engagée dans ce fiasco financier, engagée par le manque de régulation, par un capitalisme de casino sans loi.

Reste maintenant au G-20 de l’ère Obama a définir une supervision adéquate pour l’ensemble des compagnies financières.

Si cet objectif est atteint, au moins le scandale Madoff aura servi à quelque chose !

 

09:28 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Genève, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Je doute malheureusement que Madoff a mis fin à une époque de dérégulation financière ultraconservatrice. Le Thatchero-Reaganisme à encore de beaux jours devant lui, y-compris en Suisse. En effet, à lire et écouter le Grand Dérégulator Pierre Weiss, la fête va continuer de plus belle!

Écrit par : ROLLMOPS | 30/06/2009

Les commentaires sont fermés.