09/08/2009

L'esprit de la loi sur l’Assurance Invalidité (AI) bafoué dans la pratique

AI.jpg

En vigueur depuis 1960, la loi sur l'assurance-invalidité (AI) poursuit 3 objectifs, clairs et précis, ils préconisent d'abord de prévenir, réduire ou éliminer l'invalidité grâce à des mesures de réadaptation appropriées.

Ensuite, de compenser les effets économiques permanents de l'invalidité en couvrant les besoins vitaux.

Enfin, d'aider les assurés à mener une vie autonome.

On le voit, le principe «la réinsertion prime la rente» figure depuis le début dans la loi originelle.

Et les récentes révisions 4ème et 5ème ainsi que la 6ème en préparation insistent très fortement sur cet aspect.

Mais, j’exprime quelques doutes…

A la lecture des deniers chiffres disponibles, les rentes représentent près de 60% des dépenses, plus 6% pour les frais administratifs, il reste moins de 35% pour aider les assurés à mener une vie autonome.

Difficile dans ces conditions de mettre en place des mesures de réadaptation appropriées et d’assurer l’adaptation des places de travail, la mobilité nécessaire, afin de favoriser le maintien ou le retour en emploi personnes assurées.

De plus des maladies considérées comme invalidantes ne le sont plus et des nouvelles sont apparues.

Qui aujourd’hui en a une vision globale de cette assurance sociale ?

 

13:41 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élection, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.