14/08/2009

Lutte contre l’insécurité ; quelques pistes…

La lutte contre l’insécurité, au-delà mesures à court terme (réaffections des missions des gendarmes, optimisation de l’éclairage et  installation de caméra de surveillance) nécessite un travail de prévention sur le long terme, qui devrait veiller à :

>rétablir un système d’instruction performant,

>réguler le marché du logement,

>optimiser le processus de participation des immigrés,

Et bien évidemment, combattre la criminalité.

Thèmes itératifs que l’Etat a bien de la peine à traiter, il faut bien le reconnaitre !

08:44 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

Commentaires

"rétablir un système dinstruction performant, réguler le marché du logement, optimiser le processus de participation des immigrés,"..."combattre la criminalité."

Vous avez trouvé ça tout seul ? Vous avez une imagination débordante. Au niveau de la langue de bois (réguler, optimiser, performant), il reste quelques efforts à faire par contre.

Écrit par : carlos | 14/08/2009

Promis, je m’y attelle…

Écrit par : charly schwarz | 14/08/2009

M.Schwarz, TOUT A FAIT OK AVEC VOUS...;o)

Écrit par : M.U.R | 14/08/2009

L'ordre dans lequel vous citez vos "pistes" reflète bien une pensée actuellement dominante dans les mileiux angélistes et bien pensants de la gauche... Combattre la criminalité vient en dernier sur la liste des priorités... Affligeant.

Écrit par : Déblogueur | 15/08/2009

Je peux mettre l'ordre que vous souhaitez, mais vous y lisez une seule évidence... Il me semble! Et pour votre information je ne suis afilié à une formation de gauche

Écrit par : Charly Schwarz | 15/08/2009

éblogueur qui est affligeant :
toujours à accuser de la rage pour noyer
quiconque ne partage pas son opinion fondamentaliste de comptoir...

Écrit par : csny | 16/08/2009

@ csny: de mon temps, lointain, Crosby Stills Nash & Young, CSNY, prônaient la paix de manière un peu naïve...

Pour ma part, je prône la paix sociale par la reconnaissance des problèmes là où ils se trouvent effectivement... dans la rue, dans les banques, bref, partout où la criminalité devient la source principale de l'insécurité. Celà implique de ne pas faire d'angélisme et d'admettre les problèmes...

Rétablir un système d'instruction performant... soit, mais pour celà, il faut des places dans les prisons.

Réguler le marché du logement, soit... mais pour celà, il faut pouvoir en construire, et qui bloque aujourd'hui les nouvelles constructions?

Optimiser le processus de participation des immigrés, soit... mais pour ceux qui sont en situation régulière, pas les autres, et qui veut aujourd'hui régulariser tout le monde?

Dans l'état actuel des choses il me paraît que le plus simple est bien de lutter contre la criminalité, d'abord et avant tout le reste.

Peace and love, csny.

Écrit par : Déblogueur | 16/08/2009

Toujours les memes commentaires, que je repete depuis des annees, dans les lettres aux journaux et aux politiciens et autorites (qui ne repondent pas). En court, presque toute la criminalite est commise par des etrangers, il y a de plus en plus de viiolence, par exemple, des gens qui sont jetes par terre et puis les agresseurs lui donnent de coups de pieds dans la tete, de jamais vu il y a 10 ans encore. Jour apres jour, annee apres annee, on voit dans les journaux des horreurs commises et souvent ce sont de recidivistes. Alors c'est logique: il faut expulser de Suisse ces etrangers ciminels avec leurs familles. Nettoyer le pays des criminels.

Écrit par : Livia Varju | 09/09/2009

Les commentaires sont fermés.