15/08/2009

Insécurité et responsabilité politique

Les instances politiques limitent trop souvent le débat à un nombre restreint de problèmes, parce que ce sont des problèmes qu’elles « pensent pouvoir contrôler », plutôt que de s’attaquer aux problèmes fondamentaux  et qui nécessiteraient une refonte importante et coûteuse des politiques actuelles.

Il faut mettre en avant la responsabilité du politique qui doit répondre de ses paroles. ..et surtout de ses actes ! (ou mieux dit : de leurs absences).

Il  serait souhaitable que les discours de nos gouvernants prônent l’effort de construction et cessent de critiquer  l’insuffisance de résultats rapides.

Mais, je peux comprendre puisque l’élu politique est lui aussi soumis aux lois du marché.

07:18 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

Commentaires

Pour l’insécurité avérée à Genève, il y a une pléthore de discours oiseux à ce sujet. Mais répondre à quelques questions telles que ceux-ci : à qui profite l’insécurité ? Par quel groupe l’insécurité est-elle entretenue ? Et comment faire échec à ces gens de l’ombre qui manipulent le politique en matière d’insécurité sous toutes ses formes, comme par exemple la pénurie entretenue du logement depuis maintenant huit ans é Genève et représente une aggravation des mauvaises conditions d’habitation d’une grande partie de la population par suite d’un afflux continue vers le canton ; c’est une énorme augmentation des loyers et un profit suave pour le milieu immobilier sans scrupule; un entassement encore accru de locataires et pour quelques-uns l’impossibilité de trouver même à se loger. Et si cette crise fait tant parler d’elle, c’est qu’elle atteint également la petite bourgeoisie.
Ou encore, on accueille de plus en plus de gens dans le social, arrivés dans le circuit récemment, et on laisse de coté ceux qui attendent depuis des années un logement à un prix abordable, etc.

Écrit par : Pierre | 15/08/2009

Les commentaires sont fermés.