31/08/2009

Il y a suffisamment de policiers à Genève, le problème est ailleurs !

police genève.jpg

Quelques chiffres pour étayer mon propos, en comparaison internationale nous sommes bien pourvus :

Genève compte 1 policier pour 252 habitants (moyenne Suisse 1/526), Paris est à 1/368, Lyon à 1/385 (moyenne France -hors CRS- 1/263).

En Autriche le ratio est de 1/294. Seul l’Italie fait mieux avec 1/212.

Ces chiffres démontrent clairement que le problème est ailleurs ; tout commence par le décalage entre la vocation de l’aspirant-policier et la réalité du métier sur le terrain.

La charge du travail administratif devrait être entrepris par du personnel qualifié pour cette tâche, soit les 150 postes réclamés par les syndicats.

Et la justice doit agir plus rapidement et s’engager à faire respecter les lois.

21:48 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

Commentaires

Votre calcul n'est pas pertinent. Les policiers parisiens (appuyés d'ailleurs par la gendarmerie et les CRS, que vous ne comptez pas) n'ont pas des frontières devenues des passoires à gérer.

Le nombre d'habitants par policier n'a pas de sens dans un Canton où la population criminelle du canton déborde largement ses frontières et s'étend jusqu'à Lyon, voire plus loin.

À Genève, six infractions sont commises par jour par des personnes venues à Genève uniquement pour y commettre des infractions.

La police est complètement débordée par l'application des accords de Schengen qui lui fait gérer une criminalité largement supérieure à la moyenne.

Écrit par : j.nizard | 31/08/2009

M. SCHWARZ, je vous ai déjà déposé mes explications et surtout mes corrections à vos dires sur FB, mais en vain visiblement, pour restez dans l'erreur, ou le mensonge. Selon vous donc, sachant qu'il y a 453'439 habitants, il y aurait 1799 policiers à Genève.

FAUX et archi FAUX, si seulement c'était vrai tout irait mieux, mais c'est FAUX.

Car même en prenant en compte la gendarmerie, la police judiciaire et la police internationale et les APM nous n'arrivons par à ce chiffre, ce qui donc est faux. De plus, les prérogatives de ces 4 corps ne sont pas les mêmes, ni les charges, ni le but recherché dans la sécurité gengevoise (police urgence et sécurité publique pour les gendarmes - enquêtes de police pour la PJ - aéroport et missions diplomatiques pour la PSI et îlotage et proximité pour les APM).

Donc votre raisonnement est faux. Il manque 150 à 250 gendarmes à Genève pour assurer police urgence - les réquisitions et les les manifestations, toutes les manifestations, sportives, politiques, festives.

A ce jour, les 780 gendarmes et les 230 inspecteurs sont seuls habilités à traiter pleinement une intervention, du début à la fin, avec une polyvalence pour la gendarmerie dans la fonction.

De plus, Lyon et Paris disposent de sections de CRS, venant de toute la France pour le maintient de l'ordre, ce qui n'est pas le cas à Genève, où l'on doit tout faire.

De plus, nous sommes une ville canton, avec des communes qui ne disposent pas de police municipale composée de policiers, ne pas confondre. Et la PSI a un cahier des charges, et une formation moindre (sauf pour les dernières écoles). Prenez donc les chiffres de Zurich ville et/ou Bâle et nous pourrons discuter.

Vous mélanger des oranges, des poires, des pommes et des fraises pour dire qu'il y a assez de fruits sur la table, cela n'est pas valable pour la police. Minet la pomme.

Au fait, Genève 453 439 habitants : 277 049 Suisses et 176 390 étrangers. Il y a 460 gendarmes qui travaillent dans les postes de quartiers urbains et suburbains pour police urgence et plus de 73'000 réquisitions .. Çà change vos chiffres ..

Et les autres policiers, en brigades spécialisées en Gendarmerie GI-BEP-CECAL-EMG-CFP, en enquête pour le pouvoir judiciaire pour la PJ, au service de la Genève internationale et l'aéro pour la PSI, en îlotage et en communes pour nos amis APM. J'ai juste l'impression de refaire les débats avec le DI sur la Réorganisation de la police là ... Chers élus, ouvrez les yeux, mais les deux ... Bonne soirée, et la prochaine fois, avant de réécrire des bêtises, téléphonez moi, vous savez où me trouver.
Walter SCHLECHTEN - Président de l'UPCP

Écrit par : Minet | 31/08/2009

C'est incroyable que le modérateur laisse passer des infos aussi inexactes, vérifiez vos sources M. SCHWARZ.

Le loup Alpha de la gendarmerie pourra vous confirmer vos erreurs, il est l'un de vos amis. Prendre les infos à la source, auprès des gens qui ont la connaissance métier, c'est la base d'une bonne rédaction.

Vous commettez les mêmes erreurs que la Cour des Comptes, un comble.

Vivement la nouvelle constitution, pour changer tout ça.

Une Louve en colère contre la bêtise humaine comme l'écrit "Minet".

Pertinence, qui sort du bois de plus en plus ...

Écrit par : Pertinence | 31/08/2009

M Schwarz,

Vos propos, s'ils ne portaient préjudice à notre police m'auraient fait rire, là ils me fâchent,ils sont insultants pour nos policiers, vos chiffres sont faux, alors, soit vous ne savez pas calculer, soit vous êtes mal renseigné, dans les deux cas c'est grave!
Vous êtes candidat au Grand Conseil, ce qui veut dire que si vous êtes élu vous allez prendre des décisions pour nous citoyens, serez vous aussi mal renseigné et documenté sur les sujets à traiter, allez vous dire et faire n'importe quoi ? Cet article n'est pas une très bonne publicité pour vous, cependant continuez, vous vous discréditez ainsi que votre parti et rendez par là même service à vos adversaires.

Écrit par : feline | 01/09/2009

M. Schlechten,

Une fois de plus ces gens incapables s'attaquent à notre police, ce monsieur, Kadhafi et HR Merz, c'est à qui humiliera le plus nos forces de l'ordre. Jusqu'où iront ils ??
Vous êtes leur bouclier et j'espère qu'ils s'en rendent compte.
J'espère aussi qu'après les élections du Grand Conseil vous aurez enfin des gens intelligents et bien renseignés qui défendront votre cause de façon plus efficace.
Bravo pour votre réponse, vous lire est toujours un grand plaisir.

Votre courage inspire le respect. Force et honneur.

Écrit par : feline | 01/09/2009

bonsoir...je suis juste de passage pour relever un fait inexacte dans votre développement Minet...vous dites :

"De plus, Lyon et Paris disposent de sections de CRS, venant de toute la France pour le maintient de l'ordre, ce qui n'est pas le cas à Genève, où l'on doit tout faire."

FAUX, ARCHI-FAUX !!
durant la manif du Wef 09, la police genevoise a bénéficié du soutien et du renfort de nombreux corps de police de nombreux cantons...rappelez vous ces gentils policiers sur leur motos noirs , avec aucune inscription sur les uniformes tout noirs, une sorte de police secrète (tigris...??)...en tout cas jamais vu dans nos rues avant...!!
enfin, durant l'autre grande manif G8(2003), vous avez été appuyés par les polices allemandes et françaises, qui sont venus avec leurs véhicules et leurs beaux uniformes tout kaki pour repousser la foule de manifestants et si besoin en découdre avec les plus virulents...
enfin, il y a me semble t-il , une unité franco-suisse qui travaille sur l'aéroport...

Donc, je ne rentre pas dans le débat des chiffres, j'y connais rien...mais je constate que la police hgebnevoise bénéficie de nombreux renforts et aides des autres cantons dans les événements exceptionnels...alors c'est juste pas sympa pour vos collègues vaudois, fribourgeois, bernois, zurichois....
alors je parle à titre personnel...moi je trouve qu'il y a suffidement de policiers dans notre canton...je pense comme Charly que le problème est ailleurs (higher !!)....
voilà...je vous laisse...à bientôt !
David

Écrit par : M.U.R | 01/09/2009

Des policiers, il faut savoir aujourd'hui nous aurons besoin demain, perso, je ne suis pas très optimiste, de toute façon a part passer les 3/4 du temps avec les automobilistes, la situation est assez calme, malgré les vendeurs de cames qui font courir les employés de banques et autres assurances qui ne se cachent plus, il n'y a pas encore de quoi trop se prendre la tête et laisser les genevois se défendre eux mêmes, car si une victime à le malheur de se défendre, c'est lui qui se fait embarquer !

Écrit par : Karl | 01/09/2009

Cher Walter, (pour un sujet aussi important, je ne répond qu'aux auteurs identifiés, désolé pour les autres)
vous confondez police et gendarmerie.
De mon côté, quand je parle de police, j'entend comme citoyen, l'ensemble des forces de maintien de l'ordre. Votre découpage en sous groupes complique la perception que peut avoir le citoyen du corps intitutionnel en charge de sa sécurité.

Pouvez-vous m'indiquer le nombre exact d'agents actifs sur le territoire du Canton de Genève?

Écrit par : Charly Schwarz | 01/09/2009

Et pour que tous mes autres contradicteurs; les chiffres que j'avance sont tirés du rapport d'activités 2008 de la police genevoise, disponible à tous !
ABE

Écrit par : Charly Schwarz | 01/09/2009

@Karl. Sans oublier les avocats, les juges... après on comprend pourquoi la lutte contre la drogue est si molle à Genève. On pourrait commencer à nettoyer le terrain avec les usagers qui ne se privent plus d'alimenter le trafic sur le territoire.

Écrit par : sirène | 01/09/2009

M.SCHWARZ,

En page 26 du rapport d'activité de la police genevoise 2008, nous trouvons bien les effectifs de la Police, qui se composent, en chiffres médians 2008, de :

EMP : 13 personnes (Direction de la Police)
Gendarmes : 777
Inspecteurs/trices : 301
PSI : 197 (prérogatives restreintes par le F 1.05.21)
Administratifs : : 383 (qui ne sont pas policiers)

soit un total de 1671 employés, mais pas tous policiers.

Selon mon explication donnée peu avant, nous pouvons compter qu'à Genève, pour remplir une tâche de maintient de l'ordre en manifestation, il n'y a que les 777 gendamres, la PJ n'étant engagée que comme élément d'observation.

Selon mon explication donnée peu avant, nous pouvons compter qu'à Genève, pour les tâches généralistes mais complètes de police judiciaire, sur tout le canton, 1078 gendarmes et inspecteurs, et dans le cadre de sa mission les 197 agents PSI.

Néanmoins, sur le chiffre 1078, il vous faut savoir que plus de 35 % ne travaillent pas en rue, pour les besoins administratifs et structurels de la police. C'est donc avec moins de 700 unité que la Police fonctionne 24/24 (là dessus vous enlevez les blessés, les malades, les vacances, le personnel en heures rendues).

Et si mes chiffres et mes "explications en sous groupes complique la perception que peut avoir le citoyen du corps institutionnel en charge de sa sécurité", elles correspondent aux réalités en place à la police genevoise.

Mais pour avoir un raisonnement généraliste et simpliste, je vous dirai donc Genève et Genève internationale : 1275 policiers sur le papier, mais moins de 700 en rue.

Si les 383 collaborateurs administratifs étaient policiers, nous n'aurions plus aucun problème à la police et la sécurité des rues seraient assurées, mais se sont des commis, des secrétaires, des huissiers, des préposés, des téléphonistes, etc .. et sans eux, la police ne fonctionne pas !

(mais même avec cette vision simpliste, j'arrive à un taux de 1 policier pour 357 habitants, ceci sans compter les 57'000 frontaliers qui travaillent à Genève, ce qui porterait le taux à 1 pour 402, et si l'on veut être proche de la réalité dans le calcul proposé, en tenant compte de mes explications, on arrive à un taux de policier de rue effectif, au service de la population genevoise, de 1 pour 733).

Je ne peux être ni plus précis, ni plus franc, ni plus réaliste.

Bonne lecture.

Écrit par : Minet | 01/09/2009

Minet

On ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif !

Si tu lui parles de frontaliers, il va nous ajouter les gendarmes et policiers de l'Ain, de Haute-Savoie, du canton de Vaud voire plus loin ...

Écrit par : Clyde | 01/09/2009

Dans ce rapport toutes les personnes employées par le DI ne sont pas des policiers.

Vous faites un amalgame qui revient à dire que tous les employés du DIP sont des profs et qu'à Genève, il y un prof pour dix élèves (chiffres fantaisistes pour compréhension).

N'importe quel parent pourra se rendre compte de l'abberation du calcul, pour la police c'est évidemment plus difficile et cela ne saute pas aux yeux.

Minet vous a fourni les chiffres corrects, libre à vous de corriger votre billet. Mais si vous maintenez votre position, c'est clairement de la mauvaise foi.

Mais la mauvaise foi en politique est peut être une qualité, voire un prérequis ...

Écrit par : Clyde | 01/09/2009

Cher Clyde,
Sur un sujet aussi important, je réponds uniquement aux personnes qui osent s’exprimer à visage découvert.
Et pour votre information le chiffre de 1671, ne comprend que les personnes sous la mention « Police » et pas l’ensemble du personnel du DI.

Écrit par : charly schwarz | 01/09/2009

Cher Monsieur Schlechten,
dommage que lisiez mon billet par le bout de la lorgnette syndicale.
Mes propos ne voulaient pas être attentatoires à la mission du gendarme engagé quotidiennement à assuré la sécurité des habitants et de leurs biens.
Je pense sincèrement qu’une meilleure attribution des taches et des responsabilités parviendrait à revaloriser le travail de l’ensemble de la Police.

Écrit par : charly schwarz | 01/09/2009

Monsieur Charly,

Comme discuté à la prestation de serment, je n'ai pas de lorgnette syndicale, je suis juste un flic.

Ensuite, comme précisé à midi, le chiffre de 1671 est Impossible, même avec les APM.

Copie donc à revoir, mais au plaisir de vous revoir.

Walter.

Écrit par : Minet | 02/09/2009

Cher Monsieur Schwarz,

Je n'aurais aucun problème à m'exprimer à visage découvert s'il n'y avait pas au sein de l'Etat et de la police en particulier, un devoir de réserve.

Je m'exprime en tant que citoyen, mais mon statut de policier ne me permet pas de le faire ouvertement puisque l'on pourrait me le reprocher.

A titre personnel, cela ne me dérange aucunement de vous dévoiler mon identité : par e-mail, par exemple.

La Tribune publie aujourd'hui, en marge de l'article sur la prestation de nos 29 nouveaux collègues, un communiqué qui indique que le nombre de policier à Genève est exactement de 1331. Ce qui signifie qu'au moment de la publication sur votre blog, le nombre était de 1302 soit un taux de 1 pour 348 habitants.

Vous reconnaîtrez que l'on est plus près des chiffres avancés par Minet (forcément mieux placé pour ce qui est de la connaissance de la profession), que de votre brûlot.

Écrit par : Clyde | 04/09/2009

@ Clyde 9111818@gmail.com

Écrit par : charly schwarz | 05/09/2009

Les commentaires sont fermés.