04/09/2009

La police se réorganise…

Le but de la réorganisation de la police, voulue par le Conseil d'Etat, est de donner à la police genevoise, les moyens de lutter contre l'insécurité et les nouvelles formes de criminalité.

 

Cette réorganisation passe par une meilleure organisation interne et une amélioration de la rétribution des policiers dans un souci constant de transparence et d'équité à l'égard des autres collaborateurs et collaboratrices de la fonction publique, tout en tenant compte des spécificités du métier de policier.

 

Mais chut… jusqu’au mercredi 9 septembre (veille de fête), jour où nous connaitrons le Rapport du Conseil d'Etat au Grand Conseil sur la réorganisation de la police.

 

16:49 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

Commentaires

C'est le moment. Pourtant, en Suisse il y aurait eu quelques exemples à suivre ...
et j'espère qu'ils mettront en valeur la police de proximité avec le Leitwort "Polizei Dein Freund und Helfer"

Écrit par : Etoile de Neige | 04/09/2009

"de transparence et d'équité à l'égard des autres collaborateurs et collaboratrices de la fonction publique" ....

De quelle équité à l'égard des autres fonctionnaires voulez-vous parler M. SCHWARZ ?

Je me réjouis de vous lire à ce sujet !

Vous m'écoeurez, quand on ne connaît pas un sujet, on se tait ou on cherche à se renseigner !

Radical dans les idées, sûrement, dans la réflexion profonde aussi ...

Le cigare, c'est en bouche qu'on l'apprécie, pas dans la tête ...

Minet.

Écrit par : Minet | 05/09/2009

*Salut Charly, salut Minet, je me permet de reprendre un article de ma plume, il y a 2 ans et demi. Il me semble qu'il n'a pas rouillé dans ce laps de temps:

"Police, Dein Freund und Helfer (ton ami et serviteur)

Nous vivons dans un état de droit (mais aussi d’obligations), Dieu merci, et avons de la chance d’avoir la liberté d’expression. Il faut en user, sans en abuser ! Il me semble que nous nous créons des problèmes, là où il ne devrait pas en avoir, par NON-RESPECT de certaines règles élémentaires et/ou éthiques. Nous sommes comme les enfants, à qui il faut fixer des limites ! Pour ma part, tout repose dans le RESPECT, respect du supérieur, respect du prochain, respect dans le dialogue. Accepter l’hiérarchie, sans jalousie, voilà un art qui devrait nous seoir, séduire.
La police a une bien triste image actuellement et il faut rebondir, faire éclat de sa compétence et de sa serviabilité, pour ne pas dire gentillesse. Au lieu de s’entredéchirer, ne vaudrait t-il pas mieux de tirer tous à la même corde ? The right man or woman on the right place. Policier, vous avez choisi un beau métier. Faites de sorte que nous « peuple » puissions à nouveau être fier de nos protecteurs.

Vous, lecteurs, avez peut-être eu de la chance de suivre hier soir (vendredi 16 mars) l’émission de la TV Léman Bleu (interview avec Monica Bonfanti). Elle a répondu aux questions avec fermeté et compétence qui a forcé mon respect (et mon admiration). Serais-je tombé sous son charme latin ? J’aimerais bien que les gendarmes en fassent autant, en respectant la hiérarchie. Je crois en Madame Monica. Et vous ? Il faut que les syndicalistes spécialement fassent de même, et que ses contradicteurs se mettent avec elle autour d’une table. Une fois les angles arrondis, tout ira mieux.

Si mon humble personne pouvait exprimer un désir : ” Faites sortir les gendarmettes et gendarmes des « trous » (bureaux) “ . Le printemps est là, faites fleurir les « prés » (trottoirs, bistrots). Ne sont elles/ils pas belles et beau à voir dans leurs jolis dress ? Oui, Police, Dein Freund und Helfer (ami, protecteur et serviteur), montrez-vous ! - Comme cela nous n’aurions pas seulement le droit de voir sur la voie publique de contractuel(le)s tristes, faisant leur métier avec un zèle extrême. (J’aime mieux voir virevolter les papillons dans les airs que derrière un pare-brise).

Pour conclure, chère Madame Bonfanti - que j’ai eu de la chance d’approcher aux Vieux-Grenadiers de Genève l’hiver dernier (magnifiquement et dignement applaudie par l’assemblée « macho » ?, non pas trop !) - un conseil d’un Suisse d’origine : « Entourez-vous de 3 chefs qui ont confiance en vous et vous en eux et qui soutiennent vos décisions sages. » Pourquoi 3 ? Parce que c’est un beau chiffre, point à la ligne.

Onex, le 17 mars 2007 Bruno Mathis "

PS. Madame Monica Bonfanti a eu l'élégance de me remercier. Maintenant, par surcharge de travail je suppose, on n'entend plus que les murmures de l'Arve.

Écrit par : Etoile de Neige | 05/09/2009

"de transparence et d'équité à l'égard des autres collaborateurs et collaboratrices de la fonction publique" ....

Des mots utilisés par le Conseil d’Etat.
Je ne suis qu’un éveilleur !

Cher Walter

Écrit par : charly schwarz | 05/09/2009

Etoile de Neige :
Les syndicats se sont mis autour d'une table, avec le DI, mais la Cheffe n'était jamais présente. Remettre les gendarmes dans la rue, c'est la base pour retrouver une certaine sécurité dans nos rues, mais en plus de deux ans rien n'a changé, enfin si,la sitation s'est empirée.

De bien parler, de séduire son monde, c'est bien. D'agir c'est mieux. Où vous avez raison, c'est que la Cheffe de la Police est très mal entourée car quand elle trouve des gens dignes de confiance ils ne sont pas chef, et quand elle trouve un chef, il n'est pas certain qu'il soit digne de confiance. A suivre.
Charly :
Si vous voulez devenir député, arrêtez de croire se que raconte le Conseil d'Etat et la Cour des comptes, tous sujets confondus. Vous voulez prendre place au législatif ou à l'exécutif, faut savoir.
A Genève, les députés, les diverses commissions du GC doivent être à l'écoute des employés, des syndicats, des gens qui connaissent les problèmes rencontrés, par les employés mais aussi par la population.
Le Grand Conseil doit représenter le peuple et pas le Conseil d'Etat ni des partis politiques. Il est le pouvoir législatif du canton, il doit donc connaître ses sujets pour légiférer. Comme déjà dit, en 3 ans, j'ai été auditionné qu'une fois par la commission judiciaire (matricule) et elle a entendu nos propos. Sinon, la ville une fois. C'est tout.. Moche.
Bien à vous.

Écrit par : Minet | 05/09/2009

Une saisie de drogue au Gd Saconnex, une autre à Lausanne dans des groupes de requérants d'asile africain... La coordination des polices sur le territoire lémanique doit s'accélérer et continuer car elle porte ses fruits.

Écrit par : demain | 05/09/2009

*Minet, vous gagnez une étoile (une de plus?) et montez dans mon estime:
"Remettre les gendarmes dans la rue, c'est la base pour retrouver une certaine sécurité dans nos rues, mais en plus de deux ans rien n'a changé, enfin si,la sitation s'est empirée."

Qu'a dit Daniel Zappelli, nouveau Procureur général de Genève, lors de son discours d'inauguration critiqué par maintes personnes ?

Alors ne restons pas les bras croisés et dire : "que faire, mais que peut-on faire " ! Agir au lieu de réagir, n'ai je pas raison ? Mais sans les politiques, on peut malheureusement rien faire ! Alors politiciens, les votations sont proches : "réveillez-vous " !

Écrit par : Etoile de Neige | 06/09/2009

qui ne peut, ne peut Mea culpa = je voulais dire "on ne peut ..."

Écrit par : Etoile de Neige | 06/09/2009

à la rélecture, réflection faite: "Que POUVONS-NOUS FAIRE (engagement personnel) au lieu de que peut-on faire (impersonnel, comptant sur les autres).

Écrit par : Etoile de Neige | 06/09/2009

Il y a longtemps que les policiers demandent une simplification des procédures administratives. Les policiers préfèrent être dans la rue plutôt que derrière une machine à écrire ou un ordinateur maintenant.

Il n'est pas satisfaisant de passer entre trois et six heures sur un ordinateur pour une (seule) arrestation. Néanmoins les policiers n'ont pas le choix, ils doivent remplir "leurs devoirs administratifs" et seraient heureux que ceux-là soient allégés !

Néanmoins, si on enlève ce travail aux policiers, il faudra que quelqu'un le fasse ...

Peut-être que nos nouveaux élus trouveront une solution pour décharger les policiers de rue de ces tâches.

Écrit par : Clyde | 06/09/2009

Cher Clyde,
dès le début de ces multiples échanges entre le chef du syndicat et d'autres représentants des diverses forces de police, je ne dis rien d'autres!
Les 150 personnes qui manquent doivent être des "administratifs"
Bien à vous !

Écrit par : Charly Schwarz | 06/09/2009

150 administratifs, et après ..

Avec la réorganisation de la police, et du probable report de tâches de la PSI sur la gendarmerie début 2010 avec le quasi départ de l'armée de Genève, avec le nouveau CPP et ses procédures encore plus lourdes, avec le nombre de missions, de réquisitions et de manifestations en hausse à Genève, avec la création future d'assistants de sécurité, il faut, pour que Genève tienne son rang :

140 gendarmes
40 agents PSI
60 inspecteurs
40 assistants de sécurité
20 administratifs

soit une augmentation de personnel du DI (personnel et pas policiers) de 300 personnes, et Genève vivra, sur tous les fronts ..

Là-dessus il faudra aussi 80 gardiens de prison .. pour Curabilis et CD ..

Écrit par : Minet | 06/09/2009

Et que demande le DI ?

Écrit par : Charly Schwarz | 06/09/2009

Le Conseil d'Etat, et le DI, envisagent :

Une augmentation de l'âge de la retraite (augmentation déguisée d'effectifs car vieillissement de la police sur dix ans environ)

Une augmentation du nombre de Policiers, avec pour 2010 vingt postes en plus au budget, mais que pour des policiers (2 écoles par année, soit 10 de plus par volée, trois corps confondus, c'est peu : ex. 3 inspecteurs - 2 PSI - 5 gendarmes), vingt postes qui resteront probablement en 2011-2012 et 2013 ..

et .. c'est tout ..

Écrit par : Minet | 07/09/2009

Simplifier l'administration et mettre le personnel "jeune" dans la rue, oui, se signe Clyde. Dans ce cas, il y aurait probablement moins de rapport à remplir. Ceux ou celles qui devront prolonger leur "séjour" mettre à l'administration me semblerait une bonne solution.

Écrit par : Etoile de Neige | 13/09/2009

Les commentaires sont fermés.