19/09/2009

Qui, aujourd’hui, a une vision globale de l’Assurance Invalidité (AI) ?

AI.jpg

L'esprit de la loi sur l’Assurance Invalidité est bafoué dans la pratique !

En vigueur depuis 1960, la loi sur l'assurance-invalidité (AI) poursuit 3 objectifs, clairs et précis, ils préconisent d'abord de prévenir, réduire ou éliminer l'invalidité grâce à des mesures de réadaptation appropriées.

Ensuite, de compenser les effets économiques permanents de l'invalidité en couvrant les besoins vitaux.

Enfin, d'aider les assurés à mener une vie autonome.

On le voit, le principe «la réinsertion prime la rente» figure depuis le début dans la loi originelle.

Et les récentes révisions 4ème et 5ème ainsi que la 6ème en préparation insistent très fortement sur cet aspect.

Mais, j’exprime quelques doutes…

A la lecture des deniers chiffres disponibles, les rentes représentent près de 60% des dépenses, plus 6% pour les frais administratifs, il reste moins de 35% pour aider les assurés à mener une vie autonome.

Difficile dans ces conditions de mettre en place des mesures de réadaptation appropriées et d’assurer l’adaptation des places de travail, la mobilité nécessaire, afin de favoriser le maintien ou le retour en emploi personnes assurées.

De plus des maladies considérées comme invalidantes ne le sont plus et des nouvelles sont apparues.

Qui aujourd’hui en a une vision globale de cette assurance sociale ?

05:52 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

Commentaires

Qui aujourd’hui en a une vision globale de cette assurance sociale ?

Est-ce qu'elle même a une vision globale, ou bien elle ne sait plus quoi faire et fait n'importe quoi?

Etant moi même victime d'un accident de la circulation dont les séquelles m'empêche de me déplacer et de travailler à 100%, j'ai suivi une reconvertion professionnelle me permettant de travailler depuis mon domicile et à mon rythme, dans le domaine de l'Internet.

Suite à cette reconvertion professionnelle l'AI à rendu une décision disant que ma capacité de gain était de 37% inférieure à ce que je pourrais toucher sans cet accident.

Comme vous le savez certainement une rente AI n'est versée qu'à partir de 40% d'incapacité de gain.

Je remercie l'Assurance invalidité de m'avoir permis de suivre cette formation, mais dans la réalité je ne trouve pas de travail (trop âgé, manque d'expérience) et je n'ai pas de rente (-de 40%).

Je me retrouve à l'hospice générale avec le minimum vital.

Alors oui merci l'AI de m'avoir payé une formation, mais je pense qu'a la fin de cette formation il faut aider les gens à trouver du travail, car sinon c'est de l'argent gaspillé et une perte de temps. Parceque dans ce domaine si vous n'exercez pas de suite votre acquis vous êtes largué.

Au lieu d'envoyer une gentille lettre de félicitations pour la fin de votre reconvertion, c'est à ce moment qu'une personne polytraumatisée à le plus besoin d'aide. Et puis 37% c'est un calcul d'épicier pour ne pas arriver aux 40% qui ouvre le droit à une rente.

Pour résumé il est plus important de trouver du travail aux personnes avec un handicap que de leur offrir une formation pour avoir la conscience tranquille et de les placés dans un autre tiroir des assurances sociales.

Meilleure salutations.

Écrit par : Eros | 19/09/2009

Les commentaires sont fermés.