27/09/2009

Insécurité et justice

Insécurité et justice.jpg

La lutte contre la délinquance n’est pas, loin s’en faut, que du seul ressort des forces de police.

La criminalité ne diminuera pas sur le long terme si, aux côtés de la police la justice, associée aux travailleurs sociaux, n’est pas en mesure d’assumer sa mission.

Il est inutile d’interpeler des délinquants si, au bout de la chaîne, ces derniers ne font l’objet ni de poursuites ni de sanctions.

Une politique publique de lutte contre l’insécurité ne sera efficace que si, dans le même temps, les différents acteurs du système pénal se coordonnent et bénéficient des mêmes moyens en vue d’assurer l’interpellation puis la prise en charge des auteurs d’infractions.

Or les magistrats eux-mêmes reconnaissent que des sursis avec mise à l’épreuve  n’existent pas et que des condamnations ne sont jamais mises à exécution.

Incapable de suivre l’évolution imposée par les lois, comme par la société, la justice semble toujours se débattre en décalage avec les besoins, ayant quelques trains de retard sur l’ensemble de son environnement.

Elle est hors d’état de traiter les dossiers au fur et à mesure de leur transmission. Certes, en raison du manque d’effectifs, mais aussi pour cause d’inorganisation chronique.

Les délais de traitement des procédures doivent être accélérés. Comment une sanction peut-elle être comprise, et acceptée, par un jeune adolescent lorsque celle-ci intervient de six à douze mois, quand ce n’est plus, après la commission des faits ?

Certes, d’importants progrès ont été réalisés, mais il reste indispensable d’octroyer plus de moyens à une justice dont le temps ne correspond pas à celui de ceux qu’elle a en charge de juger.

13:54 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Comparution immédiate des petits délits avec une peine plancher d'1 an et des peines plus dissuasives et plus sévères pour les récidivistes.

Écrit par : demain | 27/09/2009

Les commentaires sont fermés.