01/10/2009

Famine et changements climatiques

famine.jpg

Aujourd’hui 150 millions d’enfants souffrent de famine à travers le monde.

En 2050, 25 millions d’enfants viendront grossir les rangs, c’est le résultat d’une étude réalisée par IFPRI (Institut international de recherche sur les politiques agraires).

Cette situation pourrait être évitée si 7'000 millions de dollars devraient être consacrés à l’adaptation des paysans aux conséquences du changement climatique.

Sans l’apport de nouvelles technologies seulement 30% des terres cultivables pourront être irriguées dans les pays en voies de développements.

De plus, l’augmentation des températures menace la sécurité alimentaire des principaux pays du sud-est asiatique et de l’Afrique subsaharienne, le prix du maïs augmentera de 153% (60% si les températures restent stables).

17:09 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Monde, Nature, Politique, Techno | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

Commentaires

Mais....une des solutions ne passe-t-elle pas par le planning familial? Si on fait PAS ces 25 millions d'enfants, il ne vont pas avoir faim...non?

Écrit par : oups | 01/10/2009

Tout ceci est la conséquence des religions et de la religiosité des démographes qui justifient leurs emplois en nous faisant peur sur le devenir de nos assurances vieillesses. Or elles partent en fumées avec les Madoff du monde de la finance. Alors soyons sages le planning familial c'est une voie avant qu'on passe de force à la stérilisation des masses par bombardement chimiques ou électroniques. La surpopulation devient une forme de dévalorisation de l'être humain dont le statut s'apparente de plus en plus à celui de l'animal de rente et le mélange des races est un combustible détonnant qui va nous pousser à réhabiliter Adolf Hitler.

Écrit par : ouioui | 04/10/2009

Les commentaires sont fermés.