01/11/2009

Organiser l’ordre et la liberté, c’est édifier l’avenir

D'un côté, l'ordre contraint la liberté individuelle et donc la fantaisie du désir par les règles et les lois qu'elle impose sur le mode hétéronome pour rendre la vie commune possible.

D'un autre côté, cet ordre est la condition de la libération puisque la liberté individuelle comme absence de contraintes peut de fait s'avérer être plus absence de liberté en suivant aveuglément ses appétits, le problème restant de montrer à quoi on peut obéir en restant libre.

Nous devons admettre que renoncer à cette forme illusoire de la liberté, donne les moyens, si les règles de société sont justes, de gagner une forme plus élevée de liberté, consistant à épanouir son humanité en vivant en harmonie avec les autres pour construire un avenir commun.

18:54 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.