15/01/2010

Fusion radicaux/libéraux: la REVANCHE des libéraux

 

 

Il est piquant de voir les libéraux, plus de 150 après, vouloir "manger" ceux qui les ont détrônés (et comment) de leur monopole du pouvoir, au cours du 19ème siècle.

 

D’autre part, je trouve préjudiciable à la vie civique et politique la réduction de la diversité des milieux représentés dans nos instances démocratiques.

 

Il est donc sain de permettre à des partis différents d'exister, même quand ils ont des opinons proches (ce qui reste parfois à vérifier).

15:06 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : radicaux, libéraux | |  Facebook

Commentaires

Charly Schwarz... vous êtes mauvais perdant!

La fusion radicale-libérale - ou l'inverse - est inéluctable et, qui plus est, logique. Elle vaut d'ailleurs bien mieux qu'un rapprochement avec les PDC qui roulent un coup à droite, un coup à gauche, mais toujours dans le sens du vent.

Soyez beau joueur et ouvrez plutôt à une fusion harmonieuse et bien pensée.

Écrit par : Déblogueur | 15/01/2010

Et si on parlait d'Ecole chez les bourgeois au lieu de sécurité?
Ne vendez pas votre âme à Pierre Weiss!

Écrit par : Riro | 15/01/2010

@ Riro: je ne suis pas à vendre, même pour blanchir mon âme noire.

@Déblogueur: je suis joueur... Et s'il existe un vainqueur, c'est la démocratie, obligée de mettre le débat, relatif à la fusion, devant les militants tant du parti radical, que de ceux du parti libéral. Débat que j'espère clos avant les appels à candidature pour les échéances municipales

Écrit par : charly schwarz | 15/01/2010

Les commentaires sont fermés.