19/01/2010

La fusion n’est pas obligatoire

PLR logo.jpg

A la lecture des statuts du PLR Suisse (Parti Libéral Radical) la fusion n’est pas obligatoire.

Et pour être précis ; je vous propose ci-dessous de découvrir l'article consacré

34.2 Partis cantonaux


 

 

1) Il peut y avoir, dans les cantons de Bâle-Ville, de Genève et de Vaud, deux partis cantonaux, l’un libéral l’autre radical, affiliés au Parti suisse.

 

Ces partis cantonaux doivent respecter les principes suivants :

- Les deux partis collaborent et s’informent de leurs actions de manière soutenue. Pour ce faire, ils concluent, au moins une fois par législature, un accord de coopération, la première fois dans l’année qui suit l’adoption des présents statuts. Le contenu de cet accord est porté

à la connaissance de la Conférence des présidents du Parti suisse, qui peut émettre des remarques et faire des suggestions aux partis concernés.

 

- Les deux partis veillent à entretenir des relations cordiales et respectueuses et essaient, dans la mesure du possible, de mener des actions politiques communes.

 

- Les deux partis concluent une alliance électorale pour les élections fédérales et, dans la mesure du possible, pour les élections aux plans cantonal et communal.

 

- La Conférence des présidents du Parti suisse peut, lorsque la situation l’exige, intervenir pour régler des différends surgissant entre les deux partis.

 

2) Les dispositions de l’alinéa 1 s’appliquent aussi longtemps que des sections libérale et radicale existent dans un des cantons précités et sans autre limite de temps.

 

3) Durant les sept années qui suivent l’adoption des présents statuts et aussi longtemps qu’il y a dans les cantons de Bâle-Ville, Vaud ou Genève deux partis cantonaux, l’un libéral l’autre radical, affiliés au Parti suisse, ils ont droit chacun aux quatre délégués de base prévus à l’art.

14.1 alinéa 2. A la fin de cette période, chaque parti a droit à deux délégués de base.

09:40 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : radical, radicaux, libéral, libéraux | |  Facebook

Commentaires

La question n'est pas de savoir si elle est obligatoire ou non, on n'est ni à l'armée ni dans une dictature, mais si elle est utile et pertinente.

Écrit par : Philippe Souaille | 19/01/2010

Malheureusement, elle n'est pas pertinente au regard des valeurs véhiculées par les néolibéraux qui dirigent actuellement le parti libéral genevois.

Écrit par : charly schwarz | 19/01/2010

Les commentaires sont fermés.