03/03/2010

D’une société du savoir vers une société de la connaissance…

connaissance.jpg

Droit à l'autodétermination informationnelle, l'accès libre à la connaissance, à la culture, préservation de la sphère privée doivent être les fondements de la société de la connaissance qui nous attend.

Fondements sur lesquelles doit se développer une société démocratique socialement juste et libre.

Au sein de la révolution numérique actuelle, qui influe sur tous les domaines de notre vie, de nombreuses atteintes sont portées à la dignité et aux libertés des personnes et les problématiques liées évoluent à une telle vitesse qui nous dépasse... tous !

A l'heure actuelle, les cris qui les dénoncent ne sont guère que des chuchotements.

L'universalisation de la connaissance et de la culture à travers leur numérisation et leur mise en réseau met à l'épreuve l'ensemble nos constructions juridiques, économiques et sociales.

Malheureusement, face à ces défis, les réponses apportées par nos autorités favorisent l'émergence de sociétés totalitaires, basées sur une surveillance accrues des citoyens.

 

Commentaires

Bonjour,
malheureusement je ne peux qu'être d'accord avec vous. J'en parle autours de moi et le dialogue se fait. De nombreuses personnes sont conscientes de ce fait. Que le contrôle d'Internet par la surveillance des citoyens tel qu'il se dessine est tout simplement inacceptable dans une société démocratique. Un autre danger est la fin de la vie privée et la transparence totale des personnes qui se dessine aussi. Comme vous devez le savoir: la transparence parfaite est équivalente à la dictature la plus totalitaire puisque rien de ce que vous faites n'est caché. Framablog donne souvent des liens vers des billets qui dénoncent ces deux points. Cependant je n'ai encore vu aucun médias s'inquiéter de ce qui pourrait rapidement devenir une guerre idéologique et technologique.

Écrit par : Hassan | 03/03/2010

Les commentaires sont fermés.