22/03/2010

Cour constitutionnelle; une urgence pour Genève !

cour constitutionnelle.jpgDepuis plusieurs législatures nos élus cantonaux préparent des lois qui régulièrement sont déboutées par le Tribunal Fédéral.

Même si le peuple à raison, le droit supérieur s’impose ! N’en déplaise aux populistes de tous bords !

Le monde change, le monde se complexifie… et une cour constitutionnelle favoriserait l’acceptation des lois par les citoyens.

La création d’une cour correctionnelle serait, aussi, la garantie d’économies substantielles tant pour les initiants et référendaires qui feraient des économies de campagne, que pour notre administration publique.

Genève a besoin de redorer son image politique, et abandonner son qualificatif de « genferei ».

19:13 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Il n'y a pas que nos élus cantonaux qui préparent des lois qui régulièrement sont déboutées par le Tribunal Fédéral. Il arrive aussi que nos élus fédéraux laissent voter des initiatives qui ne sont pas compatibles avec la Cour des Droits de l'Homme. Hélas !
Souvenons-nous des votations sur les minarets.

Écrit par : Rollmops | 22/03/2010

L'erreur remonte en fait à 1874, voire à 1848 lorsque les citoyens genevois ont été minorisés par les autres cantons et que la Confédération helvétique s'est transformée en état fédéral (Merci messieurs les radicaux !!!). Il aurait fallu alors que la République se retire du Pacte, récupérant ainsi son indépendance et sa pleine souveraineté !
Il est trop tard pour revenir au Pacte fédéral. Mais rien n'empêche de modifier le premier article de l'actuelle a Constitution fédérale : supprimons-y la mention que Genève est un canton suisse, pour créer un second alinea qui pourrait être celui-là : "Les cantons suisses et la République de Genève forment la Confédération helvétique".

Écrit par : Roger BOUVIER | 22/03/2010

Il est vrai que le Genevois moyen, quand il se lève le matin, ne pense pas à des choses triviales comme la sécurité dans les rues, le taux de chômage le plus élevé de Suisse, la crise du logement, et autres calamités qui frappent son quotidien. La préoccupation quotidienne du Genevois moyen réside dans l'absence d'une cour constitutionnelle, Bravo M. Schwarz.

Écrit par : Henri Patry | 23/03/2010

Les commentaires sont fermés.