24/04/2010

Prévenir le crime « machiste »

violence domestique.jpg La campagne de prévention a débuté mercredi, avec malheureusement peu d’écho !

Coups, insultes, menaces, contrôles, espionnage, harcèlement appropriation d’argent… sont des atteintes graves à l’intégrité de la personne.

Quelques chiffres issus du rapport de police 2009 :

1'956 infractions relevant des violences domestiques…donc 1'467 (75%) violences concernent des relations de couple, en cours ou rompues.

Et 50% des meurtres enregistrés sur le territoire du canton sont le résultat de cette violence domestique !

Mais comment évaluer les dangers qu’encours les femmes maltraitées qui osent déposer une plainte ?

Sur ce sujet la campagne du « Bureau aux violences domestiques » reste muet…

 

16:18 Écrit par Charly Schwarz dans Femmes, Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

A force de vouloir aseptiser cette société, la recrudescence de la violence fait des bons dans l'horreur, une ville aux apparences proprette avec ses coulisses aux allures serial-killer, y a qu'à voir sur les blog stériles de la tdg, dés que vous dites merde, l'obscénité ambiante vous cloue au pilori !
Dans une société de plus en plus populiste, il y aura de plus en plus de dérives populistes !

Écrit par : Sabourjian | 25/04/2010

Comme stipulé dans le rapports, les victimes trouvent des excuses à l'agresseur. Je pense que les coups se dissipent, mais le plus dur ce sont les mots. Ils restent. Ils gardent une trace néfaste sur l'agressé(e).

Des mots d'humiliation que la personne concernée pense qu'elle ne vaut rien et qu'elle ne peut rien entamer de bénéfique dans sa vie, d'où sa résiliation de rester avec le tortionnaire.

Je fus très étonnée de comportement de l'une de mes amies au caractère très fort. Elle a subi un calvaire pendant presque 4 ans sans bouger. Elle se plaignait de son compagnon, mais dès qu'on lui disait qu'il était temps de le quitter, elle lui trouvait toutes les excuses de la terre.

Finalement, elle s'est réveillée un jour, et elle nous a dit qu'elle était dans l'emprise de la peur et l'angoisse de se retrouver seule.

Maintenant, elle vie avec quelqu'un de merveilleux et va avoir son deuxième enfant.

Écrit par : Fatima | 25/04/2010

Désolé, Sabourjian, mais votre second commentaires contient des propos attentatoire à la dignité de l’homme… je l’ai donc supprimé.

Écrit par : charly schwarz | 25/04/2010

Le diable se cache dans les détails, à vouloir stériliser la parole on obtient des actes, votre position de censeur vous sciait, eh bien censurer, vous mettez simplement du côté des autorités et faites de ce pays un paradis ou les écarts ne sont pas tolérés, vous voulez faire de ce pays un enfer, imposez la perfection !

Écrit par : Sabourjian | 25/04/2010

Et le mitraillage du darbhiste vaudois sur les autoroutes vaudoise de gamins de 18 ans !

Écrit par : Sabourjian | 26/04/2010

Les commentaires sont fermés.