28/04/2010

La politique, c’est rendre possible quelques utopies

Voilà, sans doute, le billet le plus difficile et le plus personnel que j’ai écrit sur cette plate-forme…

Il y a 30 ans, j’ai quitté une formation politique naissante, qui par opportunisme électorale, a choisi une alliance à gauche avec les socialistes et le parti du Travail. Bien sûr, cette alliance lui à permit de grandir et de faire accepter à ses nouveaux alliés quelques utopies… Les Verts sont devenus une force politique respectée, mais corsetée par des dogmatiques issus de la lutte des classes.

Aujourd’hui, je quitte le parti radical, pendant qu’il est encore possible de l’appeler ainsi, car pour  ne pas mourir, ses dirigeants ont choisi une alliance électoraliste avec une droite financière et arrogante qui considère les radicaux comme de simple colleurs d’affiche ; les libéraux.

Soyez assuré, il est difficile de quitté des femmes et des hommes qui ont porté, et pour certains qui portent encore, caché au fond de leur cœur des valeurs empreintes d’humanité.

Je quitte le pari radical, car pour moi la politique c’est rendre possible quelques utopies et être capable de donner l’espoir que demain sera meilleur qu’aujourd’hui.

Aujourd’hui, ces deux valves du cœur politique sont atrophiées par la fusion radicale/libérale.

06:14 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

Respect...

Écrit par : Bertrand Buchs | 28/04/2010

Tu es le bienvenu chez nous :-)
Fabiano

Écrit par : Fabiano Forte | 28/04/2010

Charly, il y a des radicaux plus gaucho que certains stalinistes socialo, le partis porte en eux toutes les miasmes, il y a tellement d'ingrédients à prendre en considération lorsque l'on parle d'une personne, qu'il est superfétatoire de vouloir les classer par appartenance politique.
Toutes les couleurs portent en elles leurs ayatollahs, ceux qui veulent absolument écraser les autres avec une plage de masques allant du chérubin au diable en personne.
Dans le monde politique, nous y rencontrons pas mal de frappés, un peu comme dans les milieux religieux, des luttes de pouvoir interne plus qu'externes et de temps en temps de vrais politiciens, avec du charisme, de l'intelligence et une vision d'avenir !

Écrit par : Sabourjian | 28/04/2010

Humaniste libéral, voilà un pseudo qui sent bon la naphtaline, surtout à Genève.
Cher Humaniste libéral, j’ai pris la décision, non pas de vous censuré, mais de ne publier que les commentaires dont je connais l’identité de l’auteur…
Ci-dessous mon mail, si vous avez envie de vous faire connaitre de moi.
9111818@gmail.com
Avec mes sincères amitiés libérales.

Écrit par : charly.schwarz | 28/04/2010

Humaniste libéral, voilà un pseudo qui sent bon la naphtaline, surtout à Genève.
Cher Humaniste libéral, j’ai pris la décision, non pas de vous censuré, mais de ne publier que les commentaires dont je connais l’identité de l’auteur…
Ci-dessous mon mail, si vous avez envie de vous faire connaitre de moi.
9111818@gmail.com
Avec mes sincères amitiés libérales.

Écrit par : charly.schwarz | 28/04/2010

Et bien ça fera une voix de moins pour le Grand Vieux Parti.....et peut-être une de plus pour le parti de Fabiano tesserato del canale ortodosso.

Plus sérieusement.....décision douloureuse apès une si longue militance.

Je persite à vous saluer.

p.losio

Écrit par : pierre losio | 28/04/2010

P. Losio fait dans la satire, qu'est ce que je vous disais, tous pareils, y en a pas un pour sauver l'autre !

Écrit par : Sabourjian | 28/04/2010

Bravo pour le parti vert libéral ! C'est où qu'on s'inscrit ???

Écrit par : Vincent | 29/04/2010

Hello Vincent, ci-dessous les coordonnées:
isabelle.chevalley@bluewin.ch
A bientôt !
Charly Schwarz

Écrit par : charly schwarz | 29/04/2010

Vous êtes un rêveur, et si je peux me permettre très naïf. Toute la gauche est tombée, se dispute, devenue très opportuniste et individualiste. Plus personne n'y crois, tant gauche que droite. Regardez le fonctionnement de vos amis de gauche. Madame Salerno qui abuse de son pouvoir tant elle en veux. Engage des gauchos pour la protéger, des syndicalistes mis sur les voies de garage, des doublons, avec des salaires de cadres, des politicards sans aucune compétence avec leurs vieux discours ringards, sans aucun programme politiques pour le 21ème siècle. C'est vraiment la désolation... vous me décevez. Ils ne revendiquent que leurs acquis bien égoïstement. Prennent des décisions radicales, on se croirait revenir sous Staline!
Que de corruption. Et tout le monde s'en fou.
De plus, vous vous permettez d'utiliser une chanson de Léo Ferré, il se retourne dans sa tombe, pauvre Léo, d'avoir été récupéré par des gens si médiocres. Il hurle de colère!
Que de tristesse, quel retour en arrière.

Écrit par : rebeyrol chantal | 03/05/2010

Les commentaires sont fermés.