02/05/2010

Que faut-il considérer comme notre véritable richesse ?

terre et mains.jpg Parmi les économistes, même ceux qui voient toute l’absurdité de notre système comptable persistent à nier que la destruction de l’environnement soit problématique, car ils ont appris à penser que le marché, en conjonction avec la science, la technique et l’industrie, est capable de pallier à toute pénurie de ressources.

Cette attitude aberrante est encore davantage justifiée par la science orthodoxe, qui s’attache à dénigrer tous processus naturels.

Ils ignorent que l’un principe de base, de la vision écologique du monde, est que les bienfaits véritables, et donc la richesse réelle, proviennent du bon fonctionnement du monde naturel.

Un climat favorable et stable, des forêts, des savanes et des terres agricoles fertiles, des rivières et ruisseaux, des sources et réserves d’eau souterraines, des marais et récifs coralliens, des mers et océans et les myriades d’espèces vivantes qui les peuplent.

Voilà ce qu’il faut considérer comme notre véritable richesse.

06:32 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Economie, Général, Genève, Monde, Nature, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Charly, un climat stable n'est pas quelque chose de naturel. Cela n'existe pas et n'a jamais existé. De même que la nature a déjà procédé elle-même à une bonne demi-douzaine de grandes extinctions.
Il est aussi aberrant de penser que la science et la technologie sont incapables de pallier une partie des pénuries (ou d'optimiser l'utilisation des ressources) que de croire qu'elles vont tout résoudre. L'avenir est évidemment entre les deux.

Écrit par : Philippe Souaille | 02/05/2010

Charly,

je salue là la sympathique voire l'élégance de l'approche, d'une question qui l'est moins.

Auriez-vous peur d'aborder le point crucial,
celui de notre surpopulation qui, liée à notre lâche hypocrisie (autrement appelée condition humaine), fait de nous les pires parasites de ce beau coin de vie que vous décrivez?

en même temps, ce que j'en dis... vous êtes 1 mâle, et mois femelle, considère ces considérations, avec focus passé-futur.

Ne serait-ce à qu'une question de mémoire - qq tetras de+ de- ?
Debout Que diable!

Écrit par : na...ya | 02/05/2010

Mais Genève grâce à sont Dieu-Pagani va devenir LA référence en matière d'écologie!

Pour rire vraiment allez écouter l'émission Terre à Terre sur France Culture de samedi 1er, à 7 heures!

C'est surnaturel, même Delon et Warluzel sont des références de modestie à côté de ce Monsieur!

Il a tout simplement tout inventé!

Amen donc à que Pagani!

Écrit par : dominiquedegoumois | 02/05/2010

Au fait,
de quel esprit de Genève parle-t-on ici?

Écrit par : na...ya | 02/05/2010

Esprit de Genève, es-tu là?

Mais qui de vous va donc parler de ces fils de potentats, russes, musulmans ou autres qui, grâce à l'argent (dont l'origine n'est pas soumise à contrôle - sic) des parents, se voient octroyer tous droits en Suisse y inclus la citoyenneté suisse,
dès lors qu'ils ont y ont vécu quelques années, comme collégien, en Suisse ?

pratiquement élevés au niveau de citoyenneté suisse
comme ce fut le cas avec les frères Ramadan, dont le père égyptien, soit disant réfugié, membre d'assassins de politiques égyptiens, faisant appel au statut de réfugié, obtint la nationalité suisse...

Hommelibre... fait trop froid pour les neurones ?
qui mettent la main sur les derniers âcres encore libres aux pauvres travailleurs genevois, des rives du lac ?

Écrit par : na...ya | 07/05/2010

Les commentaires sont fermés.