24/05/2010

Clivages annoncés à la Constituante au sujet des droits fondamentaux !

Mardi 25 mai, nos constituants aborderont les différentes thèses relatives aux droits fondamentaux (102) que l’on peut catégoriser en 4 groupes : les libertés, les garanties de l’état, les droits politiques et les droits économiques, sociaux et culturels.

La commission 1, celle dédiée  à l’étude de ces thèses préconise un catalogue complet de ces droits, y incluant ceux déjà garantis par le droit supérieur.

Si certaine thèses ne feront pas débat « Garantie de la propriété » (102.18) ou « Droit à la résistance contre l’oppression (102.21), d’autres seront âprement discutées voire disputées, notamment celle qui garantit le « Droit à un niveau de vie suffisant » (102.6) et  (102.191b,c)

Certains droits n’apparaissent même pas, comme celui qui garantit la liberté du choix du mode de transport, le droit à l’accès autonome aux infrastructures ou encore celui à un revenu minimum.

Mais drôle est de constater que les commissaires, à l’unanimité, acceptent les thèses inscrites au point  102.15 (droit à l’information et à la transparence), sauf bien sûr concernant  leurs propres travaux !

10:53 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Cher Charly

Il est un droit fondamental
que je cherche en vain, en tant que genevoise, dans la constitution supposée démocratique de Genève:

c'est celui de l'accès au travail des suisses à Genève, depuis l'application des bilatérales et l'ouverture de Shengen.

J'en appelle aux suisses et suissesses qui sont licenciés,
ayant atteint l'âge fatidique d'être trop cher,

sans motif ni autre justificatif,
pour la simple raison que leur qualifications & expériences, mêmes basées sur diplômes, pour la plupart n'ayant jamais bénéficié de formation payée par leur employeur,
ne sont d'aucun intérêt pour leur employeur qui veulent les remplacer, sans autre obligation, par tout jeune chercheur d'emploi, sans expérience, venant de tout pays UE ou hors UE, dès lors qu'il ou elle satisfasse à ce critère: être heureux de son poste et satisfait de son salaire.

Bizarre, non, pour des employeurs dont le fonctionnement repose - en surface - sur la représentation qu'en fournissent leurs administratifs?

En même temps et concernant Genève, Shengen et les bilatérales, un autre sujet serait celui du statut des suisses en zones frontalières, dont on sait que les français s'évertuent à gommer l'existence et les revendications.

Écrit par : na...ya | 24/05/2010

Les commentaires sont fermés.