08/06/2010

La police préfère poursuivre un promeneur de chien que les dealers !!!

Coulouvrenière – mardi 8 juin – 22 :00

Des policiers, à 3 (matricules : 0303, 9302, 0906), préfèrent poursuivre un paisible habitant du quartier qui promène un petit chien (7 kg, sans laisse) ; au lieu de poursuivre des dealers « commerçant tranquillement » de l’autre coté de la rue ou de faire cesser le bruit d’une sono installée sur la passerelle du Seujet.

Cette petite histoire démontre-t-elle, encore une fois, que le quartier de la Coulouvrenière est une zone de non-droit  ou qu’un ordre est donné de poursuivre que les « habitants » solvables ?

22:33 Écrit par Charly Schwarz dans Genève | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

Commentaires

Je viens de voir cet après midi dans votre quartier 4 dealers monter dans une BMW rouge neuve imatriculée GE!

On voit vraiment des changements probants depuis l'arrivée de Madame Rochas donc!

Écrit par : dominiquedegoumois | 08/06/2010

Genève est une zone de non-droit, où les mensonges d'Etat se succèdent pour faire croire à la population que le crime est en baisse. Je connais tellement de gens qui se sont fait aggressés très violemment, blessés, volés; mais effectivement la police ne suit en aucun cas. A qui jeter la pierre, la police ou sa direction qui reçoit des ordres pour faire en sorte que les statistiques restent présentables...

En revanche, quand mes parents, bons patriciens genevois,respectables et franchement honnêtes sont sortis de chez moi après une fondue cet hivers, il a fallu trois véhicules de police pour encercler leur voiture après un simple test d'alcool; tout cela suivi d'une nuit complète en cellule pour un vieil homme de 65 ans, sans couverture, et d'une fouille au corps intégrale et humiliante...tout cela pour un verre de trop... à noter que ce soir là, aucune patrouille n'était présente pour agression. Les delaers, eux, sont relâchés le soir même.

La quasi-majorité de mes connaissances partagent mon avis, c'est scandaleux... je me suis moi-même fait car-jacker à la Servette. Aucune patrouille n'est venue, et mon épouse et moi-même avons dû attendre 25 min. devant le poste avant que quelqu'un nous ouvre...

Honte à vous policiers et politiques

Écrit par : Dominique | 09/06/2010

Monsieur,

je ne sais de quel parti vous êtes, mais ne pensez-vous pas qu'en tant que journaliste, il n'y a pas d'autres sujets à traiter, surtout la manière dont vous décrivez ce fait divers. Vous en voulez à qui? Encore de la politique? Avant de partir en vacances apportez-nous des sujets plus intéressants. Merci, a bon entendeur, salut

Écrit par : rebeyrol chantal | 09/06/2010

L’épouse de l’une de mes relations se fait agresser dernièrement (avec contusions) vers la rue de la Croix d’Or. Réponse de la Police : si on arrête l’agresseur de toute façon on ne pourra pas faire grand chose. Authentique !! Il est vrai que lorsque l’on admire le système des “jours amende” mis en place par d’irresponsables politicards, les criminels peuvent doucement rigoler et venir faire tranquillement leur “marché” chez nous.
-
Deux de mes relations se sont fait voler récemment leur sac dans leur voiture (méthode classique désormais connue, mais à laquelle on se laisse encore prendre). Même réponse de la Police auxdites relations !!
-
Et pendant ce temps, traversant les Pâquis ce mardi vers midi, plusieurs situations visiblement “très curieuses” et aucun policier à l’horizon, probablement plus intéressé pour l’un d’entre eux, aux yeux visiblement mal nettoyés, à donner dernièrement une amende de CHF 280,– pour un scooter mal garé, fait contestable s’il en est et contesté d’ailleurs (c’est plus simple et moins dangereux).
-
Sans parler de la circulation très dangereuse des vélos sur le quai du Mont-Blanc hier vers 14h00, slalomant à vive allure entre les piétons, dont des personnes âgées et des enfants, et deux policiers qui marchent tranquillement sur le trottoir d’en face, sans vouloir visiblement rien voir !! (une relation avec laquelle je me trouvais comme témoin, si nécessaire). Il est vrai que cela ne les intéresse pas comme me l’a dit l’un d’entre eux et que s’ils donnent des amendes ils se font “engueuler” par la hiérarchie m’a dit un policier municipal ce samedi et cela même si chaque semaine trois à cinq piétons, renversés par des cyclistes, sont admis aux Urgences !! (TdG du 18 mai 2010).
-
Mais ne nous trompons pas, ce n’est pas la Police qu’il faut véritablement blâmer, mais la "gouvernance" politique de ce canton qui nous amène gentiment dans le mur et qui s’étonnera bientôt lorsque les milices civiles verront le jour, ce qui risque malheureusement d’arriver plus vite qu’on le pense.

Écrit par : Claude Marcet | 09/06/2010

Juste une petite question Charly,

Police municipale ou gendarmerie ?

Sachant qu'à la police municipale il n'y a pas de "policiers", mais des agents de police.

Le véritable problème est à quand une redistribution du cahier de charges pour tous les acteurs liés à la sécurité, démarche nécessaire pour restructurer le tout et ainsi gagner en efficience et en personnel humain.

Écrit par : Minet | 09/06/2010

" Poursuivre un paisible habitant du quartier qui promène un petit chien ", c'est la tâche des APM (Agent de Police Municipale). " Poursuivre des dealers commerçant tranquillement de l’autre coté de la rue ou de faire cesser le bruit d’une sono installée sur la passerelle du Seujet", c'est la tâche de la police cantonale (Gendarmerie-Judiciaire). Poursuivre, juridiquement parlant, tous ces contrevenants, c'est la seule tâche de la Justice. Et que fait la Justice ? Elle sape pour l'essentiel tout le travail soigneusement accompli par tous les Corps de police du canton....sauf dans certains cas. Par exemple, elle poursuivra sans faille la contrevenante qui a laissé pisser son chien contre un mur et remettra à la rue sans scrupule le salopard de dealer sans papier qui pourri la vie des genevois et tue à petit feu notre jeunesse. Ce triste état de fait n'est que le fruit du laxisme d'une société en dérive....dont les citoyens électeurs semblent avoir fait voeu de ne rien faire pour y changer quoi que ce soit ! Ajoutez à cela l'attachement visceral de la hiérarchie de la police à ne pas défendre les policiers dans leurs tâches quotidiennes, et vous aurez vite compris que pour obtenir l'estime des hommes, il faut être bien plus digne qu'eux ! Ne cherchez surtout pas ces perles rares parmis les politiques et les hauts fonctionnaires.

Écrit par : lappal | 09/06/2010

Cher Minet,

Pour moi la Police, c'est la Police !
Et c'est la première fois au monde que dans une police il n'y a pas de policiers... Hallucinant !!!

Écrit par : Charly Schwarz | 09/06/2010

La crise est globale, la suisse attire tous les malfrats du monde (le bouche à oreille faute de savoir lire marche super bien). Les prisons sont pleines, la police ne peut plus arrêter personne, Berne ne peut plus renvoyer personne, nous sommes faits comme des rats !

Écrit par : sirène | 09/06/2010

@Lappal. Le citoyen lambda, travailleur ordinaire, salarié et taxe payeur impénitent regardant de près à ses dépenses pour pouvoir finir son mois est le grand perdant de la gouvernance actuelle. Car les dealers sont devenus intouchables sur le Canton, pris mais pas renvoyés, ils sont une caste hors sol ne subit que peu de dommages sur leur business. Heureusement que de temps en temps, la police nous met sous la dent un démantèlement de réseau international de drogues sinon ce serait la totale déprime.

Écrit par : sirène | 09/06/2010

Monsieur,

Je n'écris jamais de commentaires sur aucun blog, ni aucun site. Toutefois, je suis persuadé qu'un journaliste se doit d'être impartial et de permettre à son lecteur de se faire sa propre opinion, ce que vous ne faites pas dans cet "article". Je suis déçu par tant de généralités.

Écrit par : jojolooping | 09/06/2010

Jour-bon,

Votre billet est atterrant car trop court (ou trop long..). Dîtes-nous au moins pour quel motif à été interpelé le chien. Et puis qu'est-ce que vous avez contre les gens qui font du petit commerce dans la rue ? Ils vous empêchent de dormir ? Ils vous agressent ? Votre liberté s'arrête là où commence celle des autres. Et puis des fois c'est les petits chiens les plus dangereux, ou en tout cas les plus bruyants. Et puis ils font des crottes partout. Pour ce qui est de la sono, 22h, réduction drastique de volume, c'est sacré, je vous l'accorde.

Écrit par : Fufus | 09/06/2010

Les commentaires sont fermés.