23/06/2010

Etre cycliste à Genève…c’est une gageure !

En réponse à l’article de la Tribune « la guerre des catégories fait rage, et les cyclistes passent au rouge », je me permets de reposter  mon cycliste-billet…


Depuis que j’ai abandonné l’usage du scooter au profit du vélo, je vis une véritable galère…

Les automobilistes changent de direction sans le signaler, pourtant il est simple de tendre le bras. Non ? De plus, ils s’arrêtent au feu, ce qui m’oblige à « mettre pied à terre », à respirer leurs gaz !

La voirie nettoie l’asphalte des routes, mais mal celles des pistes cyclables.

Je ne parle pas des TPG qui installent partout des gouttières « anti-cyclistes » ; voyez dans les rues basses, les Acacias et bientôt  à la rue du Stand !

Et cerise sur le gâteau…les trottoirs sont encombrés de piétons, égoïstes, incapables de faire un peu de place. La nuit, ils y circulent sans brassard clignotant !

Vraiment, cycliste à Genève ce n’est pas une sinécure…

07:23 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Genève, Résistance | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

Commentaires

Hier encore, j'ai été insulté par une cycliste au cheveux rouges crasses, style écolos des années soixantes, vieille femme au gros cul mal baisée. Alors que je cheminais sur le trottoir, je n'ai pas eu le réflexe de m'écarter pour la laisser passer. La prochaine fois que je croise un ou une cylciste sur la trottoir, je reste au milieu. Si l'imbécile de cycliste ne ralenti pas et fonce sur moi........je lui retourne mon poing sur la gueule. La guerre est déclarée !!!!!!!!

Écrit par : piéton | 23/06/2010

"je lui retourne mon poing sur la gueule.[...]"

Meuuhh voui, gros malhonête agressif ... si par hasard je suis dans les environs et que je vous vois agresser une femme à vélo, soyez sûr d'une réaction adaptée : la fessée déculottée.

Écrit par : Djinius | 23/06/2010

Si je me souviens bien, la circulation des cyclistes dans les rues basses (Marché, Croix d'Or) est interdite, non ?

Écrit par : Clyde | 23/06/2010

"Si je me souviens bien, la circulation des cyclistes dans les rues basses (Marché, Croix d'Or) est interdite, non ?"

La circulation cycliste dans les rues basses est autorisée entre bel-air et fusterie, après, il faut biffurquer, soit vers la vieille-ville, soit sur la place fusterie.

Écrit par : Djinius | 23/06/2010

Eh Djinius ne prenez pas vos rêves pour la réalité. Venez seulement avec votre bécane sur le trottoir quand je m'y trouve et vous agrandirez à coup sûr ma liste de victimes de mon poing. Jusqu'à ce jour aucune petite pédale n'a osé riposter. C'est seulement dix mètres plus loin qu'ils ont commencé à m'insulter. On est pas très courageux chez les connards de cyclistes !

Écrit par : piéton | 23/06/2010

Piéton, pas de problème, j'attendrai que tu tourne le dos, pour venir vous la mettre par derrière. Et oui, après tout, on est tous des pédales les cyclistes non ?

Sinon, sache que les blairaux agressifs dans ton genre finisse toujours par tomber sur plus fort ou plus fourbe qu'eux, alors modère ton language et ton attitude.

Alors, on se voit vendredi je pense ? 18h00, pont des Bergues.

Écrit par : Djinius | 23/06/2010

Et en plus tu fais partie de ces connards de Critical Mass !!!!!! Un groupement contre cyclistes et autres connards de ton espèce est en train de vous préparer une petite surprise bien salée. J'espère que d'ivi-là un conducteur de voiture gêné par vos actions foncera dans le tas. Je rêve de voir cette manchette le lendemain : "vingt cyclistes de Crtical Mass tués par une voiture au moment où des crétins boucaient la circulation avec des vélos au trois quart volés!"

Écrit par : piéton | 23/06/2010

Ma parole, des menaces à peine voilée d'action violente ? Je pense qu'en plus que tu crois que tu es anonymes derrière ton clavier.

En effet, si problème il y a, un juge d'instruction ordonnera à la TDG de donner ton IP, puis la même chose à ton fournisseur d'accès, et tu devras venir répondre des tes actes devant la justice.

Alors, du calme, la ville est à tout le monde, et si tu veux venir te joindre à nous, à pied, ou en vélo vendredi, tu es le bienvenu.

Écrit par : Djinius | 23/06/2010

@Djinius

Alors, du calme, la ville est à tout le monde, et si tu veux venir te joindre à nous, à pied, ou en vélo vendredi, tu es le bienvenu.

Alors pourquoi ces crétins de Critical Mass emmerdent tous les vendredis les automobilistes ? Pourquoi ces anarchistes, ex squatters en mal d'actions, se croient-ils tout permis sous prétexte qu'ils sont sur un vélo ? Pourquoi mon ami a très distinctement reconnu son vélo dans les mains de son voleur en train de défiler ? Pourquoi cet ami s'est fait casser la gueule par ce voleur et que ce dernier a été défendu par tous les manifestants ? Pourquoi ? Et maintenant tu veux que je vienne à votre saloperie ?! T'es vraiment un connard mon gars !!!

Écrit par : piéton | 23/06/2010

Bon, manifestement, tu t'inventes un petit monde et des ennemis. Comme tu as l'air d'un bon psychopathe - malpoli en plus - le mieux est que tu restes chez toi.

Sinon, un petit indice : le raisonnement par amalgame, ca aboutit souvent à prendre des positions fausses et passer pour un con.

Allez, ce fut ma dernière réponse, je viens de me rendre compte que je perds mon temps.

Écrit par : Djinius | 23/06/2010

...Et le mien ! Moi je ne m'invente pas un petit monde tous les vendredis avec une bande de connards ! Vous n'intéressez personne les marginaux ! Je vais demander aux petits vieux de faire comme à Lausanne. Vous savez, ces petits vieux qui jettent des oeufs sur les putes de leur quartier. A Genève, les putes sur leur vélo n'ont pas les mêmes habits, mais la fonction est la même.

Écrit par : piéton | 23/06/2010

Un de mes amis a trouvé la solution pour cheminer sûrement sur les trottoirs : Un couteau à cyclistes ! Celui qui le bouscule voit son pneu crevé immédiatement et c'est efficace !

Écrit par : octave vairgebel | 23/06/2010

Question sur les Vols de vélos

Même sur parkings TPG, emplacements 2-roues, cadenassés aux barres prévues

Où on y voit:

des carcasses de vélo, des roues de vélos écrasées au sol par des bus ou des 4x3,

des demi-douzaines de 4x4 & autres voitures familiales parquées en stationnement interdit et bouchant l'accès des 2-roues de ces parkings réservés aux 2-roues,

Où on n'y voit plus:
son vélo, au retour de son trajet TPG, vélo pourtant bien sagement cadenassé le matin aux barres prévues à cet effet

Vols restant sans suite, sans intérêt bien sûr, statistiques au autres...
Impunité de circonstance, des forts sur les faibles?

Tiens mais au fait, on vit mi-2010, non?

Écrit par : na...ya | 23/06/2010

Les commentaires sont fermés.