La ferme urbaine, une solution de proximité durable

ferme urbaine.jpg

La nature réinvestit la cité. De nombreux projets fleurissent dans le monde pour le développement d’environnements bénéfiques aux citoyens des villes.

Par l’utilisation des techniques de culture hors sol et aéroponique ces monades vertes seront en mesure de fournir la nourriture aux villes.

La ferme urbaine dite « verticale » a inspiré de nombreux urbanistes et architectes. Sujet « bobo » des années 1990, ce projet pourrait devenir au XXIème siècle une solution de proximité durable.

En réduisant les dépenses en eau, en fournissant son énergie grâce au solaire et au vent, en diminuant de manière drastique le transport des marchandises, ces fermes urbaines joueraient le rôle de producteur et distributeur à la fois, elles permettront de réduire les coûts, rendant enfin les fruits et légumes accessibles au plus grand nombre.

Commentaires

  • Bonjour,
    L'image insérée dans votre article est l'entière propriété de SOA Architectes (Augustin Rosenstiehl et Pierre Sartoux), faisant partie du projet de la Tour Vivante (http://www.soa-architectes.fr/fr/#/fr/projects/show/27).
    Merci de votre intérêt pour nos projet mais veuillez citer vos sources : SOA Architectes - Tour Vivante.
    Cordialement,
    OR

  • Voilà qui est fait, merci de mettre à disposition vos travaux.
    Charly Schwarz

  • Ce projet a l'air très intéréssant mais il faudrait commencer par construire pour loger les habitants. Quand des villes comme Bâle, Zürich réinvestissent des zones ferroviaires ou industrielles centre ville pour construire de grands logements bien pensés écologiquement pour des familles, je me dis que Genève est de nouveau à la traîne et pourtant l'urgence est là. Même Lausanne plancher sur des futurs quartiers anticipant la venue de futures populations. Mais que font les pouvoirs publics sur le projet du PAV ?

  • Une solution pour les promoteurs des Cherpines

  • Je ne vois pas les animaux pêtre sur les près, Des fermes sans animaux, ni vaches pour le lait, ni poules pour les oeufs, ni cochons, ni pintades...
    Cette photo ressemble plutôt à un Picasso.

Les commentaires sont fermés.