28/10/2010

Climat : les conclusions de l’académie des sciences…

« Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003. Cette augmentation est principalement due à l'augmentation de la concentration du CO2 dans l'atmosphère » écrit l'Académie dans ses conclusions.

« L'augmentation de CO2 et, à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, est incontestablement due à l'activité humaine », ajoute le texte.

 

LES CONCLUSIONS :

 

• Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003.

• Cette augmentation est principalement due à l’augmentation de la concentration du CO2 dans l’atmosphère.

• L’augmentation de CO2 et, à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, est incontestablement due à l’activité humaine.

• Elle constitue une menace pour le climat et, de surcroît, pour les océans en raison du processus d’acidification qu’elle provoque.

• Cette augmentation entraîne des rétroactions du système climatique global, dont la complexité implique le recours aux modèles et aux tests permettant de les valider.

• Les mécanismes pouvant jouer un rôle dans la transmission et l’amplification du forçage solaire et, en particulier, de l’activité solaire ne sont pas encore bien compris. L’activité solaire, qui a légèrement décru en moyenne depuis 1975, ne peut être dominante dans le réchauffement observé sur cette période.

• Des incertitudes importantes demeurent sur la modélisation des nuages, l’évolution des glaces marines et des calottes polaires, le couplage océanatmosphère, l’évolution de la biosphère et la dynamique du cycle du carbone.

• Les projections de l’évolution climatique sur 30 à 50 ans sont peu affectées par les incertitudes sur la modélisation des processus à évolution lente. Ces projections sont particulièrement utiles pour répondre aux préoccupations sociétales actuelles, aggravées par l’accroissement prévisible des populations.

• L’évolution du climat ne peut être analysée que par de longues séries de données, à grande échelle, homogènes et continues. Les grands programmes d’observations internationaux, terrestres et spatiaux, doivent être maintenus et développés, et leurs résultats mis à la libre disposition de la communauté scientifique internationale.

• Le caractère interdisciplinaire des problèmes rencontrés impose d’impliquer davantage encore les diverses communautés scientifiques pour poursuivre les avancées déjà réalisées dans le domaine de la climatologie et pour ouvrir de nouvelles pistes aux recherches futures.

 

(Rapport complet disponible en téléchargement)

13:54 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Genève, Médias, Monde, Politique, Science, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

il est rassurant de constater qu'aucun volcan ne prendra en compte les éventuelles améliorations climatiques,de un le climat ne se laissera jamais dominer et de deux les tempêtes régénèrent les océans de fond en comble,la nature est excellente femme de ménage, n'obéissant à aucune loi humaine et c'est très bien ainsi,il serait d'ailleurs intéressant de comparer les études avec les vrais scientifiques qui pour beaucoup sont muselés et ce depuis bien des années.oui entendre leur version nous permettrait peut-être de sortir du règne de la terreur dont Guisan lui-même avait horreur conseillant aux citoyens de s'écarter des infos truquées et autres bidouillages dont beaucoup se délectent mais aux frais du contribuable!

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2010

Bonjour,

Si vous souhaitez connaitre les détails des démonstrations sur les erreurs et mensonges les plus fréquents sur la science du climat, consultez la rubrique dédiée du site web du Réseau Action Climat France, et réalisée grâce à des climatologues et scientifiques du climat français :
http://www.rac-f.org/-Reponses-detaillees-aux-erreurs-.html

Grâce à ces éléments, il est possible de se faire une opinion indépendante.

Écrit par : Marc Mossalgue | 29/10/2010

quand on voit les réformes genevoises et scolaires on se dit qu'il est préférable pour dame nature de ne jamais s'aventurer dans ce canton/rire/
bien à vous et bon week'end

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2010

Les commentaires sont fermés.