13/05/2011

Qu’est-ce qui modifie le paysage?

paysage en suisse.jpg

Le paysage suisse est sous pression du fait de la croissance démographique, de l’augmentation des besoins en surface habitable, du développement des transports et d’une urbanisation pas toujours maîtrisée.

 

Le premier rapport de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) sur L’état du paysage en Suisse présente une synthèse des principales causes de la mutation du paysage, des pressions qui en résultent, de son état aujourd’hui, des impacts qui affectent les êtres humains et la nature ainsi que des mesures permettant de le protéger.

 

Les indicateurs appellent un certain nombre de conclusions concernant l’état du paysage et son évolution.

Du côté négatif, on assiste à une dépréciation de la qualité paysagère:

· suite au mitage et au morcellement du paysage ainsi qu’à l’imperméabilisation du sol;

· par disparition du ciel nocturne (il n’y aura bientôt plus aucun endroit obscur la nuit sur le Plateau Suisse);

· par la perte du paysage rural traditionnel, notamment en raison de l’uniformisation des surfaces agricoles et de l’embroussaillement des pâturages d’estivage.

 

Mais le paysage suisse connaît aussi quelques évolutions positives:

· ces vingt dernières années, les surfaces protégées n’ont cessé de croître, surtout grâce à l’entrée en vigueur de différents inventaires fédéraux;

· les mesures prises en faveur de la conservation du paysage commencent à porter leurs fruits;

· le suivi à long terme contribue à sensibiliser la population à l’importance d’un développement durable du paysage.

04:58 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Général, Nature, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Cher Monsieur,
Ce que je trouve de pire dans l'urbanisme récent de Genève, c'est le développement des toiles d'araignées tram-trolley, trônant de manière parfois très anarchique à chaque carrefour.
Une horreur. Et là pour durer.

Écrit par : tube | 13/05/2011

Les commentaires sont fermés.