15/04/2011

Logement d’urgence : incompétences et manque d’imagination

Comme 40% des romands qui sont restés « scotchés » devant le reportage diffusé jeudi par la RTS dans le cadre de Temps Présent, j’ai été impressionné par l’incompétence de nos autorités, incapables d’anticiper cette crise dont elles sont pour une large part responsables.

La vacuité des propos tenus par les interviewés genevois est sidérante ; incapables de la moindre compassion pour des cas de paupérisation graves. Mais nos autorités sont tout simplement dénudées de la moindre humanité ; c’est du moins ce qui ressorts des arguments développés hier soir.

 

Mais le plus choquant reste le manque d’imagination dont elles font preuve pour répondre à des questions de salubrité publiques.

 

L’exemple de Lausanne (transfère du bail à la municipalité) est l’esquisse d’une solution, simple, rapide, humaine et surtout plus avantageuse pour les fiances publiques. Actuellement l’hospice général paye par mois plus de 2'000.- pour 10 mètres carrés, ce qui équivaut à un loyer de 14'000.- pour un simple 3 pièces !!!

 

Il existe aussi des solutions inspirées des logements pour étudiants :

Le container comme structure de base s'adapte à n'importe quel projet d'habitant et est répandu dans pas mal de pays.

imagesCAUCZMKM.jpg

La marie d'Amsterdam, face à une grave pénurie de logements, a innové. Dans le quartier de Bijlmermeer, au sud de la ville, 1.500 étudiants sont logés en appartement de 30m2 avec une grande baie vitrée et un petit balcon.

12:45 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

magnifique analyse !! l'art d'enfoncer une porte ouverte.
Mais à la constituante qu'avez vous prévu mis à part d'avoir sorti le droit au logement de la constitution future (si on la vote celle la)
Il n'y a pas que les autorités en cause mais tous les citoyens qui s'ingénient à titre personnel ou au travers d'associations les plus fumeuses les unes que les autres qui se groupent pour faire échouer tous les projets$
les poireaux aux Charpines, les grenouilles à malagnou etc
le leitmotiv de tous (cf infrarouge de mardi) il faut constuire mais de préférence ailleurs
c'est pathétique

Écrit par : major51 | 15/04/2011

Ils ne sont pas incapables, juste incompétents et en plus cela arrange les comptes entre proprios ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 15/04/2011

Il n'y a pas assez de logements d'urgence disponible, la liste d'attente est longue comme un jour sans fin, des êtres humains et des familles se retrouvent dans des situations sordides et affreusement humiliantes, quand ce n'est pas juste à la rue, et pendant ce temps là, L'Etat chaque année dépense 300 millions pour la culture ( dont une grande partie à but clientéliste ), tandis que les verts jettent sans compter l'argent public dans les marécages pour sauvegarder les grenouilles et leur construire de petits tunnels souterrains...

C'est drôlement intéressant...

Et ça en dit long sur la reponsabilité du peuple, sur la responsabilité politique des partis et des élus dans ce canton...

Qui chrétiens, qui solidaristes...

( C'est juste des conneries... )


Mais n'allez surtout pas le répéter on risquerait de vous traiter de populiste ou pire d'avoir des idées toutes droites issues de la "peste brune".

Écrit par : 022 | 15/04/2011

Après avoir lu le commentaire de major51, qui en fait ne fait que se plaindre sans rien proposer, je retiens que Charly Schwartz, lui, amène une ou deux idées tout à fait intéressantes. Bien d'autres propositions peuvent être faites, mais à force de tout critiquer, refuser le dialogue, major51 s’exclue du débat pourtant intéressant sur le logement à Genève, car je reste persuadé qu'il a certaines propositions intéressantes . . .

Écrit par : Daniel Jacquet | 19/04/2011

Les commentaires sont fermés.