29/04/2011

Cycliste à Genève ???

Depuis que j’ai abandonné l’usage de la voiture au profit du vélo, je vis une véritable galère…

Les automobilistes changent de direction sans le signaler, pourtant il est simple de tendre le bras. Non ? De plus, ils s’arrêtent au feu, ce qui m’oblige à « mettre pied à terre », à respirer leur gaz !

Souvent, je ne retrouve plus ma « monture », je suis obligé d’utiliser celle d’un autre. Et qui plus est, n’est pas réglée à ma morphologie !

La voirie nettoie l’asphalte des routes, mais mal celles des pistes cyclables.

Je ne parle pas des TPG qui installent partout des gouttières « anti-cyclistes » ; voyez dans les rues basses, aux Acacias et bientôt, jusqu’à Bernex !

Et cerise sur le gâteau…les trottoirs sont encombrés de piétons, égoïstes, incapables de faire un peu de place. La nuit, ils y circulent sans brassards clignotant !

Vraiment, cycliste à Genève ce n’est pas une sinécure…

Promis, dès demain je me mets à l’équitation !

07:33 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

26/04/2011

La journée contre le bruit, c'est demain.

bruit t^'ete.jpg

La Neue Luzerner Zeitung s'émeut du bruit mesuré au centre de Lucerne.

Près de 94 décibels sur la Pilatusplatz à 15h30 un jour de semaine. C'est plus qu'à New-York et Berlin.

A titre de comparaison, lorsque la patrouille suisse décolle de l'aéroport voisin d'Emmen, le niveau sonore n'est que de 84 décibels. Ce qui fait écrire au journal de Suisse centrale que la Pilatusplatz est plus bruyante qu'un aéroport. Etonnant...

Le problème c'est qu'on s'est habitué au bruit du trafic routier. Le plus bruyant en ville reste la sirène de l'ambulance mesurée à 92 Db et les cloches de la Hofkirche à 84 Db.

Inquiétant lorsque l'on sait que des dégâts à l'oreille peuvent être constatés à partir de ce niveau-là.

Néanmoins,  la durée d'exposition est aussi déterminante. Et puis il y a un petit espoir : mercredi c’est la journée internationale contre le bruit !

bruit.jpg

17:04 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Politique, Suisse, Techno | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

24/04/2011

Dégradations des conditions de vie

populism.jpg

C’est la dégradation des conditions de vie réelles des milieux populaires qui forge le succès du MCG et de la Lega.

 

L’insécurité en termes économiques, d'emploi, de sécurité physique, culturels sont les vrais phénomènes de l'émergence des ces partis.

 

Une partie des milieux populaires souffre à la fois d'une relégation économique et d'une relégation sociale et l’on ne reconnaît pas leur expérience comme politiquement acceptable.

 

Tant que l'offre politique, de droite comme de gauche, ne fera pas l'effort d'intégrer cette réalité à son diagnostic, les rangs des sympathisants du MCG et de la Lega ne pourront que grossir et voir l’émergence de ces partis dans d’autres cantons.

imagesCAK6B3K5.jpg

 

12:02 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

19/04/2011

Aéroports Genève / Saint Exupéry

Sans remettre en question l'importance économique de Genève Aéroport pour la région, il est important de soutenir toute mesure permettant de réduire son impact écologique en favorisant la seconde piste déjà construite… Celle de Lyon Saint Exupéry,

Avec une volonté politique claire, Lyon Saint Exupéry serait qu’à 6 minuties de Genève, en remettant au goût du jour le superbe projet de train à sustentation magnétique souterrain

Dans de nombreuses études il a été prouvé que le train à sustentation magnétique souterrain correspond parfaitement aux critères écologiques et durables, que le projet est techniquement faisable et tout à fait judicieux sur le plan économique.

seissmetro.png

17:34 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Politique, Région, Science, Techno | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/04/2011

Logement d’urgence : incompétences et manque d’imagination

Comme 40% des romands qui sont restés « scotchés » devant le reportage diffusé jeudi par la RTS dans le cadre de Temps Présent, j’ai été impressionné par l’incompétence de nos autorités, incapables d’anticiper cette crise dont elles sont pour une large part responsables.

La vacuité des propos tenus par les interviewés genevois est sidérante ; incapables de la moindre compassion pour des cas de paupérisation graves. Mais nos autorités sont tout simplement dénudées de la moindre humanité ; c’est du moins ce qui ressorts des arguments développés hier soir.

 

Mais le plus choquant reste le manque d’imagination dont elles font preuve pour répondre à des questions de salubrité publiques.

 

L’exemple de Lausanne (transfère du bail à la municipalité) est l’esquisse d’une solution, simple, rapide, humaine et surtout plus avantageuse pour les fiances publiques. Actuellement l’hospice général paye par mois plus de 2'000.- pour 10 mètres carrés, ce qui équivaut à un loyer de 14'000.- pour un simple 3 pièces !!!

 

Il existe aussi des solutions inspirées des logements pour étudiants :

Le container comme structure de base s'adapte à n'importe quel projet d'habitant et est répandu dans pas mal de pays.

imagesCAUCZMKM.jpg

La marie d'Amsterdam, face à une grave pénurie de logements, a innové. Dans le quartier de Bijlmermeer, au sud de la ville, 1.500 étudiants sont logés en appartement de 30m2 avec une grande baie vitrée et un petit balcon.

12:45 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

14/04/2011

J’ai rêvé…puis je me suis réveillé

J’ai rêvé d’une Constituante qui mette à distance les positions partisanes et les intérêts particuliers, qui prenne en compte les diverses expressions du « vivre ensemble » et qui reconnaisse toutes les singularités.

Puis, je me suis réveillé…

Maintien d’un quorum, un découpage administratif obsolète, suppression de l’article anti-nucléaire, pas de préambule, la notion de durabilité est absente, la participation du citoyen aux décisions a été oubliée tout comme l’identité de genre, etc.

Il faut oser inventer l’avenir…Et j’ai l’audace d’espérer !

15:40 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/04/2011

Les 5 doigts du Palais Eynard

5 doigts.jpg

Actuellement les débats font rages autour des rôles et positions de chacun… Qui sera le majeur, le pouce ou l’index ?

 

Chaque doit à un rôle et une signification particulière :

 

Le pouce : doigt de Vénus: il est un indicateur des niveaux d'énergie.

 

L’index : doigt de Jupiter: il  représente le besoin de réussir dans la vie, l'ambition, l'autorité.

 

Le majeur : doigt de Saturne: il représente l'équilibre, le sens des responsabilités.

 

L'annulaire : doigt d'Apollon: il traduit les dons artistiques.

 

L’auriculaire : doigt de Mercure: c'est le doigt des affaires et de la communication.

 

09:02 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/04/2011

Il est temps pour les progressistes de se débarrasser de leurs craintes

Aujourd'hui plus que jamais, il est important que les progressistes se souviennent de la première règle en politique: les gens votent pour quelqu'un qui pense à ce qu'il faut faire pour eux, pas ce qu'il a fait avant.

 

Le problème c’est que la crise semble avoir accaparé beaucoup de progressistes à défendre les acquis du passé au lieu d'aller de l'avant.

 

Les progressistes ont adopté un grand nombre des principes fondamentaux de la politique économique néolibérale et se sont mis du mauvais côté de la dichotomie entre avenir et le passé, ce qui aggrave le vote progressiste.

 

Ils se sont employés à apaiser les craintes des employés du secteur public et les emplois protégés par les syndicats, sans tenir compte des jeunes, des chômeurs et de ceux qui aspirent à une économie plus durable et inclusive.

 

À cette fin, le programme des « progressistes » devrait non seulement inclure des investissements dans les secteurs économiques d’avenir, mais aussi offrir davantage de mobilité sociale, et de reconnaître que l'amélioration de la qualité de vie pour de nombreux citoyens nécessite de nouvelles institutions pour leurs permettre de contribuer au bien commun de la manière qu'ils préfèrent.

Les citoyens devraient être en mesure de s'investir personnellement dans leurs collectivités.

 

De même, la construction de sociétés plus solidaires et durables dépendra d’un secteur public qui est en mesure de faire les bons investissements sociaux et de créer de nouvelles institutions qui mobilisent et canalisent l'énergie des individus désireux de contribuer au bien commun.

14:17 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Genève, Monde, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook