20/06/2011

Constituante, faille spatio-temporelle

spatio.jpg

Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais les ambitions portées par les Constituants au moment de leur l’investiture ont disparus !

Décidément, cette constituante est pleine d’accrocs. Et cet univers alternatif parallèle au nôtre ressemble à un zèbre.

Composée majoritairement par des ex soixante-huitards et des néoconservateurs revanchards, ils nous proposent une déchirure spatio-temporelle effrayante.

Nos constituants suivent leurs propres évolutions en fonction d'une combinaison de paramètres : commissions, plénières, groupe de rédaction, etc.

Il n'est cependant pas sûr qu'il faille prendre ces données en considération, car l'exemple qu'ils exhibent n'est pas significatif, selon le retour des l’enquête publique réalisée ce printemps.

Chaque point de ce projet constitutionnel est considéré comme une dislocation potentielle et on cherchera donc à rétablir une distribution spatio-temporelle que l'on sait associer à un glissement.

Nos « métavers » souhaitent donner un sens physique à cette faille spatio-temporelle pour coller à l'idée qu’ils ont d'une « Nouvelle Constitution » pour Genève.

Je crois que le temps de cryogénisation a sonné !

 

15:56 Écrit par Charly Schwarz dans Fiction, Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.