11/07/2011

BCGE : procédure viciée ?

images.jpg

Les particuliers lésés par les actes des agents de la BCGE ne sont pas admis au procès, ne sont pas entendus au cours du procès et n’ont par ailleurs aucune possibilité de se faire représenter.

Suite aux agissements des agents de la banque, beaucoup de clients et de petits actionnaires ont subi un dommage important se sont retrouvés en faillite et sans moyens.

Il faut savoir qu’un grand nombre de plaintes et de requêtes déposées contre la BCGE ont été écartées, mais encore les preuves à la disposition des personnes concernées, qui ont subi des dommages importants, n’ont pas été examinées au cours des procès.

Et pourtant, en vertu de l’art. 105 du Code de Procédure Pénale suisse participent également à la procédure: les lésés; les personnes qui dénoncent les infractions; les témoins.

Dans le cadre de ce procès, les personnes directement lésées par la BCGE sont précisément les clients débiteurs et épargnants de la Banque, ainsi que les petits actionnaires.

Pourquoi ces personnes qui ont subi des dommages concrets n’ont jamais été admises au procès ? Pourquoi seul le Canton de Genève est admis ?

Ne serait-il pas temps de déposer une plainte pénale avec constitution de partie civile ?

15:21 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Il va falloir régler le problème à la batte de baseball !

Écrit par : Corto | 12/07/2011

Il y en avait une autre de procédure viciée, même des centaines d'autres de procédures viciées, à Genève, cela ne vous dérange pas de vivre dans une bancocratie ?

Écrit par : Corto | 12/07/2011

Les petits juges genevois se croient à l'abri de la CEDH !

Écrit par : Corto | 12/07/2011

Les commentaires sont fermés.