14/07/2011

BCGE : coupables ?

Les dirigeant de la BCGE seront-ils condamnés selon le Code pénal suisse pour faux dans les titres (art. 251), escroquerie (art. 146) et gestion déloyale (art. 158 al.1) ?

Peut-être…

Mais ils sont coupables d’avoir voulu cacher la poussière sous la moquette de la République et l’avoir clouée au sol avec les « punaises » du service public, d’avoir favorisés leurs réseaux qu’ils soient politiques, maçonniques ou sectaires, d’avoir privilégies leurs conforts sociaux

Est-ce punissable ?

10:31 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Les anciens dirigeants de la BCGe sont évidemment coupables... de mensonges, dissimulations et comptabilité "créative". S'ils n'étaient pas punis, même symboliquement, ce seait une honte.

Écrit par : Déblogueur | 14/07/2011

Les commentaires sont fermés.