25/08/2011

La violence, qu'en est-il des chiffres ?

rochat.jpg

Je m’interroge sur la symbolique des grands plans annoncés mercredi par Isabel Rochat

Avant d’essayer de comprendre, il est nécessaire de se pencher sur les tendances actuelles de l’évolution de la délinquance enregistrée.

Qu’en est-il réellement des vols, des cambriolages, des meurtres, des viols ?

Comment la police réprime-t-elle le trafic de drogues ?

L’école est-elle envahie par la violence et les incivilités ?

Et d’ailleurs, qu’est-ce que c’est que cette violence? Et qu’est-ce qu’une incivilité ?

Ces catégories sont souvent utilisées à tort et à travers, de sorte qu’on finit par ne plus savoir de quoi l’on parle.

Puisque c’est dans les chiffres que les discours alarmistes se situent le cœur du débat, il faut commencer par là, et réexaminer la situation en s’interrogeant d’abord sur la valeur de ces  statistiques omniprésentes.

Le département d’Isabel Rochat présente non pas les fruits d’enquêtes systématiques, anonymes et désintéressées, mais les résultats d’activités, partielles et directement intéressées.

 

2010: Rapport et statistiques

08:18 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Tout à fait d'accord avec vous. Ce sont des spécialistes pour "noyer le poisson" et diluer les statistiques... Vous ne trouverez à nulle part les chiffres représentant les évolutions de la criminalité sur le long terme...

Voici dans le même ordre d'idée un commentaire publié ailleurs en réponse à ceux qui minimisent la situation de l'insécurité et disent ces jours que Genève ce n'est tout de même pas le Bronx...


Genève : Genève la française, Genève l'autoritaire, qui parle qui parle, qui pérore, où l'on dit sentiment d'insécurité ( voir notamment le bon Dr UNGER et la très policière Isabelle ROCHAT ), mais où l'on ne va jamais lire les statistiques...

Genève n'est pas le Bronx ? C’est vrai... du moins en ce qui concerne les meurtres...

Mais savez-vous qu'à Genève environ 4 femmes se font violer tous les mois ?...

Savez-vous qu'à Genève en 2008 il y a eu 49 viols consommés, donc non compris les tentatives où l'auteur n'est pas arrivé à ses fins...

Savez que ces 49 viols à Genève ( 450'000 hab. ) s'ils étaient rapportés à la grandeur de l’Etat de New-York ( 19'500'000 hab. ) auraient produit à Genève au même taux environ 2123 viols // contre 2586 pour New-York la même année...

Savez-vous que le taux de viol pour 100'000 habitants à New-York ( City )cette fois, calculé par le FBI était en 2008 inférieur ( 10.7 pour 100'000 hab. ) à celui de Genève ( 10.9 ).
http://en.wikipedia.org/wiki/Crime_in_New_York_City

Mais bien sûr Genève n’est pas le Bronx…

Savez-vous qu’à Genève et en Suisse les statistiques criminelles mises à disposition des citoyens ne permettent pas de connaître la progression du nombre de viols plus loin que les 5 dernières années. ( De même que pour toutes sortes d'autres crimes, Pourquoi ?... )

Savez-vous qu’il n’y a qu'à taper sur google "new-york criminal statistics" pour obtenir une profusion de données statistiques criminelles officielles toutes plus détaillées les unes que les autres et permettant de mesurer l’évolution criminelle depuis au moins les années 1960 jusqu’à aujourd’hui ?

http://www.google.com/search?hl=en&q=criminal+statistics+new-york

Mais pas en Suisse... En Suisse et à Genève vous pouvez toujours courir…

Comparez… :

http://www.ge.ch/statistique/domaines/19/19_02/tableaux.asp#5

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/19/01/0.html


Il y en a marre de cette petite ville de province qui se prend pour une grande et pour le centre des droits de l’homme et de la démocratie mais qui est en fait dirigée par de petites nomenklatura de droite et de gauche qui lorsque 4 femmes se font violer chaque mois disent, CIRCULEZ IL N’Y A RIEN A VOIR, TOUT CELA N’EST QUE LE FRUIT DE VOTRE IMAGINATION !!!

Il y en a marre de cette pseudo-démocratie qui dissimule ses statistiques et dont les politiciens osent encore regarder le peuple de haut...

Quelle honte !!!


Ils dénient l'augmentation de l'insécurité depuis des années. Et tout cela parce qu'ils ont peur que le peuple ne remette en cause la libre-circulation, parce qu'ils ont peur de perdre les profits faramineux qu'elle a engendré sur le marché immobilier, parce qu'ils ont peur de perdre les rentrées fiscales qu'elle a engendré pour les caisses de l'Etat... et pour tous ceux qui s'en nourissent...


4 femmes violées chaque mois, 4... Peut-être y penserez-vous lorsque ce sera votre femme ou votre fille...

Alors que lui répondrez-vous ? Mais tu sais la santé économique de Genève... Les affaires... ça marche...

Et puis ils avaient bien dit que ce n'était qu'un "sentiment" d'insécurité...

Écrit par : 022 | 25/08/2011

Bonsoir !

Rapport et statistiques sont très intéressants, toutefois ce qui m'interpelle avant tout c'est de savoir si ces statistiques genevoises répondent à une nomenclature agréée par l'ensemble des cantons suisses, voire au plan international. Est-ce le cas ?

En effet, pour pouvoir comparer des chiffres il faut bien évidemment appliquer les mêmes critères et avec la même rigueur. Est-ce le cas ici ? On l'espère ...

Merci pour votre billet !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 25/08/2011

Bonjour,

Saviez-vous que les dernières statistiques concernant la délinquance des jeunes n'est plus en relation avec la réalité?

Je m'explique, le nouveau code pénal du 01.01.2011 permet aux juges du tribunal des mineurs de décider de la sanction du mineur SANS passer devant le tribunal, donc ces affaires-là ne sont plus comptées dans les statistiques d'où diminution de la délinquance.....Je trouve totalement irrespectueux vis-à-vis des citoyens de nous mentir de cette façon!

Nous serions en droit de nous demander s'il en est de même pour les autres statistiques....

Cindy Jacquier

Écrit par : Cindy Jacquier | 28/08/2011

Les commentaires sont fermés.