07/09/2011

Immigration & Culture

imigartion et culture.jpg

Après avoir longtemps été perçu comme un agent exclusivement économique, l’immigré et ses descendants, sont considérés comme des acteurs culturels et religieux qui, selon les interprétations, enrichit notre culture ou la met en péril.

Ainsi toute demande de reconnaissance culturelle et religieuse émanant des populations d’origine immigrée est perçue avec scepticisme. On redoute qu’il s’agisse d’attaques masquées contre l’État laïc.

Il est vrai que des revendications culturelles et religieuses (par exemple lieux de culte, parcelles dans les cimetières) émanent des populations d’origine immigrée. ,

Cela dit, ces revendications sont le signe d’une intégration et d’une volonté de participation à la société.

Toutefois, s’il ne faut pas exagérer l’importance et la portée de ces revendications, il est tout aussi dangereux de ne pas prendre en compte les formes diverses du radicalisme religieux en Suisse.

06:40 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Solidarité, Spiritualités, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Il y a des immigrés espagnols, italiens, français ... ceux là posent problème ? ? ? Et bien NON !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 08/09/2011

Et que dire des portugais ... ils ne posent aucun problème ... même qu'ils rentrent chez eux après la retraite !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 08/09/2011

Pour moi séparer les morts c'est un constat d'échec. Si on a pas pu réunir les gens de leur vivants c'est pas une raison pour les séparer après. Laissons au moins leurs âmes décider de (Avec qui elles veulent reposer) La religion devrait être un choix et non une obligation. Pour ma part je souhaite être brûlé de sorte que mes restes soient dispersés un peu partout, mais si je devais être enterré je ne verrais pas d'inconvénient à être à côté d'un protestant, d'un juif, d'un musulman, d'un bouddhiste ou même d'un chien (qui sont souvent moins bêtes que les humains). Pratiquement toutes les religions nous invitent à vivre en frères alors qui refuserait d'être enterré à côté de son frère. Tout ça c'est de l'hypocrisie. Dès qu'il ya des règles il ya un chef et dès qu'il ya un chef il ya le pouvoir et dès qu'il y a le pouvoir il y a conflit. Les lois en vigueur dans notre pays suffisent à éviter ce genre de conflit. N'en n'inventons pas d'autres pour faire plaisir à tous les nouveaux venus, surtout si elles tendent à nous séparer les uns des autres.
Une société se construit autant avec des NON qu'avec des OUI comme un enfant d'ailleurs.

Écrit par : L' Amer Royaume | 09/09/2011

Les commentaires sont fermés.