26/02/2012

Juste pour le Plaisir...

La parole n'a pas été donnée à l'homme, il l'a prise. (Louis Aragon)

Démocratie, ça veut dire gouvernement par la discussion, mais ça n’est efficace que si vous pouvez couper la parole aux gens. (Clement Attlee)


La parole est plus tranchante qu'un sabre affûté. (Hakim Meysar)
On a besoin de ses mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas. (Anne Hébert)
Je parle. Il le faut bien. L’action met les ardeurs en oeuvre. Mais c’est la parole qui les suscite. (Charles de Gaulle)
La parole dépasse en action l'acte lui-même.
Joyeux Dimanche...

09:01 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Humour, Lettres, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/02/2012

Genève, ville de culture

Quel est l'imbécile qui a  « inventé » ce slogan ?

 

Depuis 1991, Genève a oublié d'être une Ville de culture ; des musées qu'aucun touriste ne visite, le patrimoine horloger qui tombe en désuétude, sauf le Musée Patek Philippe, un opéra qui n'est plus considéré comme une scène internationale, les œuvres architecturales pas mises en valeurs... Même la scène alternative qui abandonne la cité !

 

Genève n'est plus une destination de culture, n'en déplaise à ceux qui croient encore à ce slogan.

 

Et pendant ce temps : Lausanne, Annecy, Lyon, et même Martigny deviennent de véritable « Ville de culture »

 

Genève, rien faire pour préparer ton avenir, tu resteras à la traîne d'un nouveau monde qui se construit.

 

12:10 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

20/02/2012

Ana, Josué et Patrick. Merci !

Jamais ce blog n'aura tant mérité son patronyme qu'aujourd'hui.

 

Ana, Josué et Patrick, vous êtes les dignes successeurs de ces personnages qui ont défendu le mot « Liberté », qui ont façonné l'histoire de Genève. Malgré les dangers de l'uniformisation globale.

 

Beaucoup de zélateurs ont le sentiment d'être investis de la mission de convertir les consciences à la nouvelle religion des « hygiénistes ».

 

Vous, vous avez une volonté farouche d'indépendance, d'ouverture, de spiritualité, d'humanisme d'innovation qui forge cet Esprit de Genève.

 

Ce soir c'est l'ouverture du « cercle Speakeasy », le seul et unique cercle d'amateurs de cigares à Genève, où fumer en paix, se réunir, rigoler joyeusement ne sont plus interdits.

 

09:11 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/02/2012

L’étrange étrangeté

D’un côté, des hommes et des femmes qui se retrouvent dans des situations de souffrance et de désespoirs, de l’autre, des responsables politiques qui font de leur mieux pour traiter des problèmes.

 

Les uns parlent de leur vie, les autres répondent par des chiffres souvent abstraits, mais les citoyens attendent des orientations d’ordre du symbolique alors que les politiques apportent des réponses d’ordre économique.

 

Entre cet écart de ce que vivent les « gens» et ce que font les «politique», l’état devient incapable de tenir son rôle de régulation entre une économie qui lui échappe et une société dont la cohésion est menacée.

 

Cet écart est révélateur de l’« étrange étrangeté» qui nous frappe ; un mélange d’incompréhension, d’incohérence, d’injustice d’impuissance et d’inégalité

09:34 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/02/2012

Urgences : quel est le bon numéro ?

 

Depuis 2008, un numéro d'urgence unique « 112 » est adopté par l'ensemble de nos voisins européens...

Mais Genève conserve son 117 pour la Police, le 118 pour le feu, le 144 pour les ambulances, sans oublier le 145 pour les empoisonnements, le 140 pour le secours routier ou encore le 118 pour l'environnement (atomique, biologique et chimique).

Existe-t-il un numéro pour connaitre celui que je dois appeler selon mon urgence ?

 

19:12 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

13/02/2012

22 juin vs 14 février

 

La température peine à dépasser les 2 degrés...Qui a décrété que la « Fête des Amoureux » devait avoir lieu au milieu du mois de février ?

 

Il faut savoir qu'aucune alliance entre St-Valentin et l'amour est mentionnée dans l'histoire ancienne et est considérée par des historiens comme une légende...De plus, le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des amoureux.

 

Au Japon, la journée des célibataires a lieu le 14 mars, au Brésil le 12 juin et en Colombie c'est au mois de septembre...

 

Pour moi la « fête des amoureux » c'est le 22 juin !

Cette journée où l'azimut du Soleil à son lever et à son coucher semble rester stationnaire... où le Soleil semble s'arrêter avant de changer de direction... cet instant où sa trajectoire atteint son point le plus haut par rapport aux étoiles... Comme quand je suis amoureux.

 

16:31 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Histoire, Monde, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/02/2012

Trois valeurs donnent à la citoyenneté tout son sens : civilité, civisme, solidarité

 

Outre un statut juridique et des rôles sociaux, la citoyenneté se définit aussi par des valeurs. On peut en évoquer au moins trois, traditionnellement attachées à la citoyenneté :

 

La civilité : il s'agit d'une attitude de respect, à la fois à l'égard des autres citoyens (politesse), mais aussi à l'égard des bâtiments et lieux de l'espace public (transports publics). C'est une reconnaissance mutuelle et tolérante des individus entre eux, au nom du respect de la dignité de la personne humaine, qui permet une plus grande harmonie dans la société.

 

Le civisme: il consiste, à titre individuel, à respecter et à faire respecter les lois et les règles en vigueur, mais aussi à avoir conscience de ses devoirs envers la société. De façon plus générale, le civisme est lié à un comportement actif du citoyen dans la vie quotidienne et publique. C'est agir pour que l'intérêt général l'emporte sur les intérêts particuliers.

 

La solidarité: elle est importante, en effet, dès lors que les citoyens, dans une conception classique, ne sont pas de simples individus juxtaposés, mais un ensemble d'hommes et de femmes attachés à un projet commun. Elle correspond à une attitude d'ouverture aux autres qui illustre le principe républicain de fraternité. Dans ces conditions, la solidarité, qui consiste à venir en aide aux plus démunis, directement ou par le biais des politiques publiques est très directement liée à la notion de citoyenneté.

 

13:16 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05/02/2012

Laïcité:  ambigüités d'une nouvelle  démarche

Laïcité «plurielle », «ouverte» ou «positive», cette diversité terminologique cache mal certaines ambigüités, et se refuse, au nom de la liberté, à distinguer entre traditions culturelles et doctrines religieuses qu’elle place sur un pied de stricte égalité.
A côté de ceux qui, sincèrement, souhaitent redonner sa pleine efficacité à une vieille idée neuve. D’autres pensent le temps venu de reconsidérer ses fondements.
Or, il est nécessaire d’aller y voir de plus près.
Il n’est pas possible de taire ce que symbolise le port du voile islamique pour des femmes musulmanes, pas plus que n’est acceptable la remise en cause, pour des motifs religieux, des législations émancipatrices sur la contraception ou l’avortement.
Voir dans des comportements à justification religieuse une simple affirmation d’identité conduit à abdiquer devant le réel, fut-il frotté d’obscurantisme, et prive la laïcité de son exemplarité libératrice.
La revendication de la liberté religieuse n’a pas le même sens exprimée par des Eglises ou conçue comme l’une des conditions de la laïcité.
Ce que cherchent les Eglises, appuyées sur un partenariat avec les autorités de l’Etat, c’est la reconquête d’un espace de conviction.
La sphère privée, où les avait cantonnées la séparation en 1907, deviendrait la base arrière d’une recolonisation de l’espace public.
Une recolonisation tolérante, inscrite dans un pluralisme religieux assumé, mais potentiellement destructrice du seul vrai pacte laïque, celui conclu entre citoyens égaux.

19:01 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Politique, Spiritualités, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

03/02/2012

La fourmi n’est rien sans la cigale

Dans l'économie moderne la production ne correspond plus aux besoins.

Aujourd'hui de plus en plus de produit intègrent une dimension informationnelle, et la création du désir, la soif de produits à fortes symboliques sociales sont au cœur de l'activité économique.

Le gratuit est devenu un outil économique, il sert à amorcer des clients, il est avant tout un instrument de création de marchés.

Mais la gratuité, le don, l'insouciance, le plaisir, la recherche désintéressée, la poésie créent de la valeur.

Et l'on peut affirmer que l'inutile crée de l'utilité, que la gratuité crée de la richesse, que l'intérêt ne peut exister sans le désintéressement.

 

Et si la fourmi n'était rien sans la cigale !

 

 

 

10:08 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/02/2012

Casier judiciaire et « Casier judiciaire »

Drôle d’expérience. Quand nous souhaitons prétendre accéder à certaines fonctions ou se porter sur une liste électorale, souvent nous devons fournir une pièce justifiant que notre casier judiciaire est vierge.

 

 

Et bien sûr nous obtenons cette pièce auprès de l’Office fédéral de la justice… Et là, surprise !

 

 

Sur le document officiel est mentionné : « extrait du casier judiciaire ».

 

Suite à une demande d’explications au près des organes compétant, j’apprends que les condamnations et jugements restent inscrites au casier judiciaire et ces données restent visibles sur demande pour les personnes assermentées.

 

On ne sait jamais… Un jour ou l’autre tous peut remonter…

 

 

 

Ouf ! Mon casier judicaire est vierge, mais il doit y être inscris la contravention qu’un gendarme vaudois m’a infligée pour « passage en dehors de clous » (CHF 10.-), c’était en 1975.

16:22 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/02/2012

Apprenez nous à apprendre !

Trop de jeunes en rupture appellent au secours… «Apprenez nous à apprendre ! », avertissement formulé à maintes reprises… Jamais entendu.
Comment connaître et maîtriser ce processus? Quelle méthode pour apprendre?

Lire la suite

08:46 Écrit par Charly Schwarz dans Formation, Genève, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook