11/06/2012

Comment sortir Franziska, Olivier ou encore Julio du chômage?

 

Les chiffres officiels publiés chaque mois par l'Office Cantonal de l'Emploi (OCE) restent flous...

On y découvre que des pourcentages et aucun chiffre absolu, notamment pour les jeunes diplômés demandeurs d'emploi.

J'estime que chaque année, c'est plus de 250 étudiants qui frappent à la porte du chômage, sans y trouver de solutions à leurs mesures.

Et des solutions existent...

Juste un exemple :

Actuellement à Genève, un certain nombre d'entreprises cherchent des repreneurs, mais ces entrepreneurs ont de la difficulté à trouver des personnes qualifiées.

Il serait donc opportun de créer, sur la base d'un modèle d'incubateur, une structure qui, pendant 2 ans contre un salaire, claqué sur celui des avocats-stagiaires, formerait de futurs chefs d'entreprise intéressés.

Cette structure serait financée dans le cadre d'un partenariat « public/privé ».

Et il en existe d'autres, mais existe-t-il encore une volonté politique ?

 

17:53 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Formation, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.