22/07/2012

Agents sociaux formés à la gestion de la violence

Aujourd’hui, les acteurs sociaux se questionnent et expriment une réelle préoccupation sur la généralisation des phénomènes de violence.


Le fait de violence se cristallise toujours autour d’une atteinte plus ou moins directe à l’intégrité matérielle, physique ou psychique...
Une formation adéquate devrait permettre aux acteurs sociaux de :

> Comprendre et prévenir les phénomènes d’agressivité et de violence.
> Mieux gérer les situations difficiles, porteuses de violence.
> Faciliter l’accès à la parole et apprendre à utiliser les techniques d’apaisement et de désamorçage.
> Sans oublier d’optimiser les outils institutionnels dans la prise en compte des violences.
.
Si les agents sociaux étaient ainsi formés à la gestion de la violence, les gendarmes auraient plus de temps à disposition pour remplir des tâches de maintien de l’ordre.

13:12 Écrit par Charly Schwarz dans Formation, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

20/07/2012

Seule la démocratie ne répond pas à la question « combien » 

Le pouvoir du demos n’est pas le pouvoir du peuple, ni même de sa majorité, mais plutôt le pouvoir de tous.

La conception de la démocratie évoque, pour moi,  une notion du pouvoir qui n’est ni quantitative, ni axée sur le contrôle, mais plutôt sur une potentialité :

la capacité des gens ordinaires à découvrir des modes d’action pour agir sur des affaires communes, de faire des choses...

22:40 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/07/2012

Environnement et PIB

La protection de l’environnement est aussi un facteur économique qui crée des emplois. Elle contribue pour quelque 6,7 milliards de francs au PIB, ce qui correspond à environ 61’000 emplois à plein temps.

La prospérité économique n’est possible à long terme que si elle est en accord avec l’environnement. En ménageant les ressources naturelles, la politique de l’environnement peut apporter une contribution importante au bien-être économique.
_
Dans l’idéal, l’économie devrait croître sans que la pollution augmente en même temps. Si un tel découplage a été réalisé dans plusieurs secteurs de l’environnement, il tarde à se concrétiser dans d’autres, comme la consommation d’énergie ou la surface bâtie.
_
La littérature spécialisée montre que ce découplage ne se produit pas par lui-même, mais qu’il est le fruit d’une politique de l’environnement active.
L’effet de levier des marchés financiers au profit de l’environnement n’a pas encore été suffisamment exploité jusqu’à présent. Ainsi, la part des placements durables en Europe se situe toujours dans des pourcentages à un chiffre.
_
Par leur politique de placement, les caisses de pensions, par exemple, peuvent contribuer à ce que les risques environnementaux et les avantages écologiques soient correctement reflétés dans les cours des actions.
_
(Différentes études réalisées sur mandat de l’OFEFP mettent en lumière les interactions entre l’économie et l’environnement)

09:59 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook