30/10/2012

Emissions de Co2 des ménages et de l'économie

 

L’Office Fédéral de la Statistiques (OFS) a publié les chiffres relatifs aux émissions de Co2 pour l’année 2008.

Premier constat, 55'996 tonnes ont été émises, soit 58% par l’économie (2% par le secteur primaire, 22% par le secteur secondaire et 34% par le secteur tertiaire) et 42% par les ménages.

Second constat, les transports représentent 36% des émissions de Co2.

Troisième constat, le chauffage représente plus de la moitié (54%) des émissions des ménages.

Quatrième constat, malgré les efforts entrepris pour limiter les émissions de Co2, depuis 2001 les émissions ont augmenté de 1% (3% pour l’économie et -1.4% pour les ménages).

10:30 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Nature, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

29/10/2012

Reféodalisation...

 

Notre gouvernement se transforme en organisme neutralisé d’administration dont la tâche revient simplement à gérer des intérêts divergents.

 

Mais cette apparente neutralité masque en réalité un processus de tractation entre le pouvoir politique et les intérêts de « groupes d’intérêts» qui sert à masquer une reféodalisation qui s’opère au détriment de toute justice sociale.

 

Par exemple : la Cour des comptes où il est drôle de constater la dépolitisation de ce qui reste de l’action publique...

 

11:14 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/10/2012

Pour une pensée qui associe responsabilité et liberté.


Aujourd’hui, l'Etat, doit accomplir une mutation et vivre avec son temps. Il faut redéfinir sa mission.

Il faut donner aux services publics les moyens humains et matériels pour faire correctement leur travail.

Il faut investir beaucoup plus dans la recherche et l'innovation pour préparer l'avenir, puisque le fonctionnement à court terme du marché ne permet pas les choix à long terme.
Il faut libérer les énergies, encourager le goût d'entreprendre, pousser les entreprises à faire preuve d'audace et de créativité.

Le service public doit apporter les formations professionnelles qui permettront de changer d'emploi sans dommage, de rebondir ou de se reconvertir avec l'assurance d'un filet de sécurité et d'un accompagnement individuel de qualité. Il faut mutualiser les risques entre les salariés et les entreprises.

A nous de maintenir et de renouveler une pensée qui associe la responsabilité et la liberté, de conserver la substance d’une pensée qui incorpore l’élan de la créativité et de la responsabilité personnelle, de reconnaître la fonction suprême de l’Etat que s’il consolide les forces en respectant leur autonomie.

Pour accomplir cette mutation il faut un Etat solide, ni plus ni moins.

06:21 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/10/2012

Cour des comptes : au secours !!!

 

Et dire que les compétences de la Cour des comptes seront élargies avec la nouvelle Constitution:

 

Art. 128.3

La Cour des comptes exerce son contrôle selon les critères de la légalité des activités, de la régularité des comptes et du bon emploi des fonds publics. Elle a également pour tâche l’évaluation des politiques publiques.

 

Au secours !!!

11:46 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

23/10/2012

Si le nombre de demandeur d'emploi est stable depuis 4 ans (18'169 en 2008 et 18'093 en 2011), celui des personnes au bénéfice de l'aide sociale à augmenté de 40% pour s'établir à 9'618.


11:33 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/10/2012

Et si la dépense publique "cassait" la croissance ?

Ca y est ! Nous y sommes…

Pour la première fois en 10 ans,  la part du secteur public contribue le plus fortement au PIB genevois, soit à hauteur de 22% contre seulement 20% pour le secteur financier et 16% pour celui du commerce.

Mais le plus relevant reste la comparaison avec le PIB national, base 2009, où la contribution du secteur public à Genève est supérieur de 11.7% !

Si la dépense publique reste le principal indicateur de l'impact de l'Etat sur l'économie, elle freine la croissance.

Il faut savoir quand un pays augmente sa dépense publique, sa croissance se réduit et à l'inverse réduire la dépense publique apporte un supplément de croissance, au prix d'un effort important, mais abordable.

13:30 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

19/10/2012

La politique ne doit plus être le moment subjectif d'une extériorité neutre

Notre politique parlementaire, telle qu’elle est aujourd’hui pratiquée, ne consiste nullement à fixer des objectifs relevant de quelques principes, et à se donner les moyens de les atteindre.

Car les possibles dont elle prétend organiser le mouvement sont en réalité d’avance circonscrits et annulés par la neutralité externe du référent économique. 

De sorte que la subjectivité générale est inévitablement renvoyée à une sorte d’impuissance hargneuse qui consiste à transformer en opinion consensuelle résignée, le spectacle de l’économie.

C'est donc à partir "d’objectivité économique" que nos régimes parlementaires organisent une opinion contrainte à entériner le nécessaire.

06:02 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12/10/2012

Réduire le gaspillage concerne tout le monde 


Réduire le gaspillage permettrait une meilleure utilisation de nos ressources.

La population mondiale augmente. Le niveau de vie global augmente aussi.
Les besoins de cette population vont donc augmenter. Il va falloir nourrir tous ces gens, les loger, leur fournir de l'énergie et des biens de consommation.

Or aujourd'hui, nous constatons déjà des pénuries d'eau, de nourriture, d'énergie et de matières premières dans certaines parties du monde. L'augmentation de la population et de ses besoins ne fera qu'aggraver la situation. Il est donc urgent de mieux organiser l'utilisation de la nourriture, de l'eau, de l'énergie et des matières premières.

Il est urgent d'apprendre à ne pas gaspiller toutes ces ressources.

Réduire le gaspillage concerne tout le monde : le citoyen, l'industriel, le législateur, etc. Chaque citoyen peut y contribuer par des gestes quotidiens et des choix de consommation. Chaque industriel ou agriculteur y contribue par ses choix technologiques.

Et le législateur y contribue par les règles qu'il instaure.

11:02 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Développement durable, Economie, Général, Genève, Monde, Nature, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

07/10/2012

Insécurité et responsabilité politique...

 

Nos instances politiques limitent trop souvent le débat à un nombre restreint de problèmes, parce que ce sont des problèmes qu’elles « pensent pouvoir contrôler », plutôt que de s’attaquer aux problèmes fondamentaux et qui nécessiteraient une refonte importante et coûteuse des politiques actuelles.

Il faut mettre en avant la responsabilité du politique qui doit répondre de ses paroles et surtout de ses actes ! (ou mieux dit : de leurs absences).

Il  serait souhaitable que les discours de nos gouvernants prônent l’effort de construction et cessent de critiquer l’insuffisance de résultats rapides.

Mais, je peux comprendre puisque l’élu politique est lui aussi soumis aux lois du marché.

11:18 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook